spot_imgspot_img

Rentrée scolaire 2010-2011: les cours ne sont toujours pas effectifs dans les Collèges de la capitale

quelques jours après la rentrée officielle des classes pour l’année scolaire 2010-2011, les cours ne sont toujours pas effectifs dans les Collèges d’Enseignement Secondaire (CES) notamment à Akébé (3ème arrondissement de la commune de Libreville), où les professeurs, pourtant présents à leurs poste de travail sont toujours dans l’attente des élèves, a constaté GABONEWS. Selon l’un des professeurs de ce collège, seuls les élèves des classes de 6ème ayant réussi au concours se sont présentés tous les matins depuis lundi.

« Généralement, ils viennent pour consulter leurs noms sur les listes affichées», a expliqué ce professeur ayant requis l’anonymat.

Ce dernier a révélé, en l’absence du principal de l’établissement, que ces nouveaux élèves seraient confrontés au problème d’absence de nom sur les listes. Une situation, a-t-il poursuivi, qui serait consécutive à la remise tardive des listes dans leur établissement.

« Les listes ne nous sont parvenues que lundi, jour de la rentrée des classes avec plusieurs manquements. Certains noms figurant sur les listes affichées au ministère ne sont pas sur les listes provenant de l’inspection délégué d’académie », a-t-il ajouté pour traduire le retard dans le démarrage effectif des cours au CES d’Akébé. A cela, s’ajoute la reprise timide des anciens élèves gagnés certainement par la psychose de la grève annoncée par la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED).

A notre passage, l’ensemble des salles de classes étaient vides et un calme plat y régnait. Dans la cours, pas même l’ombre d’un élève.

Dans un communiqué lu mardi sur le plateau du journal télévisé de 20 heures de la première chaine de Télévision gabonaise (RTG1), Mme Gertrude Boundono, représentant le ministre de l’Education nationale, annonçait que la rentrée des classes était quasi-effective, à en juger par le pourcentage d’enseignants présents à leur poste de travail entre lundi et mardi qui se situerait respectivement autour de 90% et de 80% dans la seule capitale, Libreville, et Owendo ainsi qu’à plus de 90% à l’intérieur du pays.

A noter que la rentrée des classes fait jusqu’alors l’objet d’un bras de fer entre la tutelle et la CONASYSED. D’ailleurs les centrales syndicales avaient rendez-vous mercredi, après-midi, à la primature avec le Premier ministre en vue de s’accorder sur un certain nombre des points liés à la levée de la grève entamée le 4 octobre dernier, jour de la rentrée.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES