spot_imgspot_img

Gabon : Boukoubi encense le partenariat UPG-Majorité

A l’occasion du 22e anniversaire de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition) le 14 juillet dernier, son leader charismatique, Pierre Mamboundou, avait évoqué la signature imminente d’un partenariat avec le pouvoir en place. Dans une interview parue ce 20 juillet dans le quotidien « Gabon Matin », le secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Faustin Boukoubi, revient sur cette initiative qui, selon lui, participera à «l’édification d’un Gabon où les populations vivraient autour des valeurs de paix, de développement et de partage».

Dans un entretien publié ce 20 juillet par le quotidien « Gabon Matin », le secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Faustin Boukoubi, est revenu sur l’annonce faite le 14 juillet par l’opposant historique Pierre Mamboundou, figure de proue de l’Union du peuple gabonais (UPG). Ce dernier avait, en effet, évoqué, à l’occasion de la célébration des 22 ans de son parti, la signature prochaine d’un partenariat avec la majorité républicaine pour l’Emergence.

Interrogé sur les raisons de ce partenariat, Faustin Boukoubi explique qu’«il y a une nécessité pour l’ensemble des acteurs politiques nationaux, celle de contribuer à l’édification du Gabon émergent, un Gabon où les populations vivraient autour des valeurs de paix, de développement et de partage. Le leader de l’UPG l’a compris. C’est l’une des raisons qui expliqueraient le rapprochement de sa formation politique au parti au pouvoir. Il est normal, selon moi, qu’il prenne cette position pour apporter sa contribution à la gouvernance du pays».

Alors que d’aucuns estiment que ce futur partenariat, tout comme les autres alliances politiques, ne profitera qu’aux leaders politiques, le secrétaire général du parti au pouvoir estime que «les alliances et partenariats, il faut le dire, interviennent à propos pour entraîner un apaisement du climat social et permettre aux uns et aux autres de contribuer davantage à la satisfaction des préoccupations des populations. Je pense que cette manière de faire, contrairement aux avis des uns et des autres, ne devrait pas être autrement interprété».

Toutefois, l’initiative de Pierre Mamboundou de s’associer à la majorité républicaine pour l’Emergence, intervient à l’aube des élections législatives. Si beaucoup y voient une manœuvre du pouvoir pour affaiblir le parti de l’opposition, Faustin Boukoubi affirme qu’il n’en est rien. «Certes nous sommes à la veille d’une échéance capitale. Mais monsieur Pierre Mamboundou a été le premier à proclamer son partenariat avec le PDG. Au cas ça aurait été l’inverse, on aurait pensé que c’était une stratégie de notre formation politique. Comme vous le constatez, ce n’est pas une initiative exclusive du PDG.»

Enfin, le responsable du PDG s’est penché sur la décision de l’opposition de ne pas prendre aux élections législatives si l’introduction de la biométrie n’est pas prise en compte. «Mon désir est qu’on parvienne, dans nos notre pays, à organiser des élections libres et de plus en plus transparentes. Le PDG et la majorité pour l’Emergence sont pour l’introduction de la biométrie dans le processus électoral», affirmé Faustin Boukoubi.

«Cependant, nos désirs ne devraient pas nous amener à mettre en parenthèses la loi fondamentale qu’est notre Constitution. La Constitution de la République gabonaise dispose que les élections devraient être organisées d’ici le 24 décembre 2011 au plus tard. C’est la loi et personne ne me dira le contraire», a conclu le secrétaire général du PDG.

Publié le 20-07-2011 Source : Gabon Matin Auteur : Gaboneco

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,858FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES