spot_imgspot_img

Gabon : La politique anti-blanchiment est-elle au point ?

Le Groupe d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique centrale (GABAC) organise une mission d’évaluation sur les diligences observées par les assujettis en matière du blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme au Gabon. Appuyé par la Banque mondiale et le Groupe d’Action financière (GAFI), cette manifestation aura lieu les 11 et 12 août prochains.

Le Groupe d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique centrale (GABAG), appuyé par la Banque mondiale et le Groupe d’Action financière (GAFI), organise une mission d’évaluation sur les diligences observées par les assujettis en matière du blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme au Gabon.

Cette mission, qui aura lieu 11 et 12 août, permettra notamment d’organiser une session de « préparation à une évaluation mutuelle » afin d’assister les autorités gabonaises engagées dans la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. Autrement dit, il s’agit d’apprécier le dispositif institutionnel et juridique du Gabon dans ce combat.

Ainsi, toutes les Agences nationales d’investigation financières (ANIF) des pays membres de la Communauté économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale (CEMAC) prendront par à cette évaluation qui permettra à chacune d’elle de décliner aussi bien ses performances que ses difficultés.

Les avocats, les notaires, les banques, les entreprises de micro finance, les assurances, les ONG, les syndicats des employeurs, les organes de presse, l’observatoire contre la corruption, les entrepreneurs des jeux de hasard, les agences de voyage, les agences immobilières, les bijouteries, les commissaires aux comptes, les experts comptables, les changeurs manuels, les courtiers d’assurance, les courtiers immobiliers, les compagnies de transports et les maisons de vente d’automobile, sont conviés à cette mission.

Le GABAC a été crée par l’acte Additionnel N°09/00/CEMAC-086/CCE 02 du 14 décembre 2000. Ses attributions sont la lutte contre le blanchiment de l’argent et des produits du crime, la mise en place harmonisée et concertée des mesures appropriées à cette lutte dans la CEMAC, l’évaluation des résultats de l’action et de l’efficacité des mesures adoptées, l’assistance des Etats membres dans leur politique anti-blanchiment, la collaboration avec les structures similaires existant en Afrique et au niveau international.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,856FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES