spot_imgspot_img

La Fondation Samuel Eto’o prochainement lancée au Gabon

L’international Camerounais, Samuel Eto’o qui a séjourné à Libreville pendant quelque jours aux côtés du Chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, a déclaré jeudi dernier lors de la visite des chantiers de la Coupe d’Afrique des Nation (CAN 2012), être dans la capitale gabonaise dans l’optique du lancement future, de sa Fondation Privée éponyme au Gabon.
Les deux hommes qui partagent, entre autres, la passion pour le football ont exprimé leur ambition et leur rêve de participer à l’émergence d’une génération de footballeurs qui pourra, un jour, ramener la Coupe du Monde en Afrique.

« Je suis venu à Libreville (…) pour lancer la Fondation Samuel Eto’o au Gabon, mais je reviendrais avec d’autres frères africains tels que : Didier Drogba et Michael Essien », a déclaré l’ancien joueur de l’Inter de Milan dans le stade d’entraînement de Nzeng Ayong où il a profité pour saluer les élèves d’une école de football.

La Fondation Samuel Eto’o a pour objectif d’aider à l’intégration, à l’éducation et à la formation des jeunes en utilisant les valeurs positives du sport et en misant sur une formation sportive de haut niveau.

Le footballeur a cependant précisé que « le gouvernement gabonais ne dépensera rien dans ce projet. J’emmènerais d’autres frères africains Didier Drogba, Michael Essien pour lever les fonds afin que nos jeunes puissent prendre du plaisir à jouer ».

Le futur sociétaire du club Russe, si les choses sont concluantes, a par la suite, raconté son histoire à la presse et aux jeunes footballeurs présents au stade du 6ème arrondissement. « Il y a plusieurs années, un homme riche m’a donné ma chance. C’est mon tour de donner. Dès que j’ai signé mon premier contrat professionnel avec le Réal, je pensai déjà à la fin de ma carrière et c’est ainsi que je me suis lancé dans l’aventure en créant ma Fondation », a-t-il-expliqué.

« Nous avons la chance d’avoir de jeunes camerounais dans cette fondation. Au vu de mon amitié avec mon grand frère, le président Ali Bongo Ondimba, je me suis dit pourquoi ne pas faire quelque chose au Gabon et je suis venu pour que dans dix ans nous ramenions la Coupe du Monde en Afrique. J’espère encore pouvoir le faire mais sinon, il faut que ce soit nos jeunes frères », a-t-il poursuivi.

De son côté, le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, a salué l’initiative du footballeur camerounais et a invité les jeunes à « saisir leur chance et de profiter de la générosité de ce fils d’Afrique ».

Le footballeur a quitté Libreville quelques heures plus tard, précise- t-on.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,865FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES