spot_imgspot_img

PDAR-FIDA : le comité national de pilotage satisfait de l’exécution des projets dans le nord du Gabon

Le vice-président du comité national de pilotage et de suivi des activités du Projet de développement agricole et rural (PDAR) du Woleu-Ntem, M. Barthélémy Bongo Akanga Ndjila, s’est déclaré satisfait par l’état d’avancement des projets en cours de réalisation dans cette province située dans le nord du Gabon.

« Nous sommes satisfaits du travail que nous venons de toucher du doigt », a déclaré M. Bongo Akanga Ndjila, à l’issue d’une visite de cinq jours (2 au 6 août) dans les différents sites où sont exécutés des micro-projets de production de banane et de manioc ainsi que des germoirs.

Il a pu ainsi vérifier par lui-même que les micro-projets étaient effectivement logés, comme le mentionnent les rapports du PDAR qui lui parviennent, dans les villages de Sougoudzapville et Nkolayop, dans le département du Woleu (Oyem), Okola, dans le département de l’Okano (Mitzic), Mebolo et Mbass, dans le département du Haut Ntem (Minvoul), Melo et Medoumou, dans le département du Ntem (Bitam).

« Il reste encore à faire », a toutefois ajouté le vice-président du comité national de pilotage, déplorant les difficultés rencontrées par les paysans pour écouler leurs produits.

M. Bongo Akanga Ndjila a souhaité l’implication totale du gouvernement pour remédier à la situation. « Malgré les retards accusés, le gouvernement fait toujours tout pour que les infrastructures routières soient accessibles, pour évacuer les productions des paysans vers les centres villes », a-t-il relevé.

Il a félicité les techniciens du PDAR qui, malgré les difficultés, ont réussi, avec les paysans des villages à planter des hectares de manioc et des plantations de banane.

« Nous encourageons les paysans », a-t-il dit, soulignant que l’émergence n’est pas seulement dans les bureaux. « Le président Ali Bongo Ondimba souhaite que tout Gabonais soit laissé chez lui et c’est pour cette raison qu’il défend farouchement la terre pour que nous-mêmes produisions et consommions gabonais », a-t-il conclu.

Outre la Primature, plusieurs départements ministériels sont impliqués dans le projet PDAR : ministères de l’Agriculture, de l’Economie et des Finances, du Plan, de la Promotion de la femme, des Eaux et forêts, de l’Environnement, de la Recherche, de l’Entretien routier.

Appuyé par le Fonds international de développement agricole (FIDA), le projet PDAR doit financer 34 projets agricoles dans la province du Woleu-Ntem, soumis par des organisations paysannes partenaires du PDAR et sélectionnés par la Commission technique d’approbation des microprojets des filières (CTAMF).

Pour le moment, seul le département du Haut-Como (Medouneu) n’est pas encore concerné par les activités du projet.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,849FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES