spot_imgspot_img

Le CTA de Libreville bientôt réhabilité

Un contrat de don octroyé par le gouvernement du Japon pour l’agrandissement du Centre de traitement ambulatoire (CTA) de Libreville a été signé hier à Libreville entre l’ambassade du Japon au Gabon et le CTA.

C’est dans le but de réhabiliter le Centre de traitement ambulatoire (CTA) de Libreville, en vue d’améliorer les conditions de travail et d’hospitalisation des personnes malades du VIH/SIDA pour une meilleure prise en charge. En effet, ce centre dont les locaux ne répondent plus à la demande tant sur le plan des ressources humaines, que sur le plan infrastructurel va d’ici peu être réhabilité grâce à l’action salutaire du gouvernement japonais qui vient en appui au Gabon afin d’améliorer et de promouvoir la santé des populations.

Sous la supervision du directeur adjoint 1, Mr Nestor Angoue Nkoghe, cette cérémonie a vue la présence du représentant du ministre de la Santé, du directeur général de la prévention du Sida, du directeur général du CHL, du médecin chef du CTA, du corps médical, de l’ambassadeur du Japon au Gabon et de ses collaborateurs pour ne citer que ceux-là. Il faut dire que, ce don s’inscrit dans le cadre du programme de soutien du gouvernement du Japon aux micro-projets locaux contribuant à la sécurité humaine qui vise à assurer le droit de vivre à l’abri du besoin, le droit de vivre à l’abri de la peur et le droit de vivre dans la dignité. Comme l’a souligné l’ambassadeur du Japon au Gabon M. Masao Kobayashi dans son allocution, ce don d’un montant de près de 52 millions de francs CFA va contribuer au renforcement des capacités structurelles du CTA, afin d’offrir aux personnes atteintes du VIH/SIDA un meilleur environnement pour leurs soins. De même, ce don va permettre la réfection du bungalow principal, la construction d’un bâtiment annexe et la mise à disposition des équipements pour les bureaux et de la cuisine destinés au personnel et aux personnes soignées.

Au-delà de ce don, il a ajouté que depuis 1997, le Japon a appuyé 43 micro-projets qui bénéficient directement aux populations locales gabonaises dans plusieurs domaines y compris la santé ; et que le CTA de Libreville est le 3ème de la série financé par le Japon après le CTA de Lambaréné et celui de Koulamoutou. Pour le médecin chef du CTA, Mme Chantal Zamba, à son ouverture en avril 2001, le CTA qui avait une capacité d’accueil de 1000 patients, a vu sa file active évoluer pour atteindre à ce jour près de 10.000 patients (plus précisément 9691 patients). Aussi, Mme Zamba salue l’engagement du Japon par l’entremise de son ambassadeur pour le financement du projet d’extension de la structure. Ce financement qui vient à point nommé permettra de renforcer les capacités d’accueil du CTA de Libreville. La cérémonie s’est achevée par la visite des locaux, notamment le laboratoire, la pharmacie, la salle d’hospitalisation et le bungalow.

Chancelle BIKET ONANGA

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES