spot_imgspot_img

Mort accidentelle au «collège» public du stade d’Angondjé

Tristesse et désolation au lycée public du stade d’Angondjé qui pleure Adama Traoré, décédé tragiquement le 18 décembre dernier sur les installations sportives annexes. D’origine ivoirienne, le jeune élève de 12 ans a été tué, aussi invraisemblable que cela puisse paraître, par les buts de handball.

But de handball en acier © D.R.

Profitant de ses heures creuses, Adama Traoré, accompagné de certains de ses camarades de classe, s’est rendu sur les installations sportives annexes du stade pour y préparer un match de football de fin de trimestre. Et c’est là où l’irréparable s’est produit.

Selon une source citée par le quotidien L’Union, les buts de handball n’étant pas fixés, l’infortuné a chuté, en voulant s’accrocher à une barre transversale, laquelle s’est ensuite abattue sur lui, le blessant grièvement au niveau de la tête et du tympan. L’adolescent a été retrouvé baignant dans une mare de sang, rapporte L’Union.

«J’ai dégagé la barre de fer. L’enfant était allongé sur le dos, inerte. Il saignait du nez et de la bouche», a expliqué au quotidien l’enseignant Zoua Ndoutoume, témoin de la scène. Transporté immédiatement à l’hôpital, Adama Traoré y rendra l’âme quelques minutes après son arrivée, son taux d’hémoglobine étant descendu à 4 grammes selon les médecins.

«Le choc était très violent. Il ne pouvait pas y survivre. Pourtant nous avons réagi avec promptitude pour l’emmener à l’hôpital», a regretté un surveillant du lycée, soulignant au passage que le jeune homme était turbulent et sortait d’une exclusion temporaire de cinq jours. Ce qui n’exclut en rien la responsabilité de l’établissement dans cet accident tragique.

Même si, indéniablement, cet accident aurait pu se produire n’importe où ailleurs avec les mêmes conséquences tragiques, même si la plupart des établissements scolaires ne sont guère plus aux normes pour assurer la sécurité des élèves que le bricolage du stade d’Angondjé, ce drame va certainement relancer le débat autour du stade de l’Amitié dont les salles ont été transformées en collège pour l’année scolaire en cours. 1 538 élèves, tous en classe de 6e, fréquentent cet «établissement», où les installations annexes leur servent pour les cours d’éducation physique et sportive (EPS).

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES