spot_imgspot_img

Le BDP-Gabon Nouveau condamne la fraude électorale et la dérive autoritaire du régime Bongo au Gabon

Mercredi 28 novembre 2001 – Communiqué de Presse, pour publication immédiate partout où besoin sera

Le BDP-Gabon Nouveau condamne la fraude électorale et la dérive autoritaire du régime Bongo au Gabon

Le BDP-Gabon Nouveau, mouvement d’opposition en exil, condamne de toutes ses forces la fraude électorale massive que le régime Bongo prépare actuellement au Gabon et averti le régime Bongo contre toute tentative de dérive autoritaire.

Le BDP-Gabon Nouveau constate que les conditions de la transparence électorale ne sont pas réunies au Gabon et que les manipulations et tripatouillages électoraux auxquels se livrent Bongo et son régime mettent en danger l’unité nationale et risquent de mener le Gabon à l’instabilité et à la guerre civile.

Le BDP-Gabon Nouveau déclare qu’Omar Bongo est un chef d’état imposteur qui s’est illégalement et illégitimement imposé à la tête du Gabon depuis 35 ans, qu’il a volé chaque élection au Gabon depuis 1990 par la fraude et que les élections législatives des 9 et 23 décembre 2001 prochains promettent de devenir la pire élection que le pays n’ait jamais organisée. La fraude massive qui se prépare sera sans pareil dans l’histoire politique de notre pays et frappe par son arrogance puisque le régime Bongo ne se cache même pas pour le faire. En effet, aucune des règles constitutionnelles ou électorales de notre pays n’a été respectée.

Nous notons, par exemple, que:

– Le code électoral gabonais dit que les médias d’état doivent être mis à la disposition des candidats de tous les partis de manière égale: rien n’en a été. Ni le journal d’état L’Union, ni les chaînes de télévision et de radio de l’état n’ont été mises à la disposition de l’opposition gabonaise jugée radicale.

– Le code électoral dit que les listes électorales doivent être closes 30 jours avant le vote. Aujourd’hui, il ne reste que 11 jours avant le vote et les listes électorales ne sont toujours pas prêtes. Pire, la CNE bongoïste a annoncé que les listes électorales finales ne seront pas prêtes avant le 3 décembre, soit 6 jours seulement avant le scrutin!

– Le code électoral dit que les cartes électorales doivent être distribuées aux électeurs au plus tard 15 jours avant le vote. Or, puisque la liste électorale ne sera pas prête avant le 3 décembre, par quel miracle est ce que le gouvernement Bongo compte-t-il, en une petite semaine, pouvoir réussir à distribuer à 700.000 électeurs les cartes qu’il faut entre le 4 décembre et le 9 décembre? Dans un pays comme le Gabon, où il n’existe aucune voie de communication décente, peut-on pouvoir, en 6 jours, distribuer à 700.000 électeurs éparpillés dans les hameaux et villages du pays 700.000 cartes’ Un peu de sérieux, Monsieur Bongo! Le Gabon n’est pas une foire pour enfants gâtés!

– Il est statistiquement impossible, avec une population gabonaise indigène n’atteignant même pas le million, d’avoir 778.000 électeurs d’inscrit sur les listes électorales. C’est presque là 100% de la population gabonaise en droit de voter!

– L’impréparation est à son comble au Gabon et le pays n’est pas du tout prêt à voter, tellement le désordre entretenu volontairement par le régime Bongo est grand.

Il s’ensuit donc que l’élection gabonaise qui se prépare est totalement illégale, illégitime et inacceptable. C’est une mascarade insupportable et inadmissible. Le BDP déclare illégal et inconstitutionnel tout parlement qui découlera des élections législatives des 9 et 23 décembre prochains.

Le BDP-Gabon Nouveau demande avec insistance le report inconditionnel et immédiat des élections législatives des 9 et 23 décembre prochains et la mise en place de réformes de fond en accord avec les propositions constitutionnelles du CIGASANA d’octobre dernier, réformes qui seules sont capables de sauver notre pays du chaos et lui assurer un avenir prospère (Voir notre site pour un détail de nos propositions: https://www.bdpgabon.org)

Le BDP-Gabon Nouveau appelle donc tous les partis de l’opposition radicale et non radicale à s’allier pour former un front commun qui seul pourra imposer au régime Bongo les réformes qui s’imposent pour une transparence électorale, politique et économique au Gabon.

Le BDP-Gabon Nouveau attire l’attention des gouvernements étrangers vers une possible instabilité qui découlerait de la dérive autoritaire actuelle du gouvernement Bongo et somme la France de prendre ses responsabilités devant l’histoire en refusant, pour une fois, d’apporter son soutien militaire et politique au régime Bongo. Il est urgent que la France s’allie au peuple gabonais et non à un régime qui a mis tout un pays sur ses genoux.

Le BDP-Gabon Nouveau a pendant toute l’année écoulée proposé le report et le boycott des élections législatives au Gabon et est heureux de constater que l’opposition gabonaise s’est ralliée à ces idées. Le BDP-Gabon Nouveau soutient l’action de boycott entreprise par les partis d’opposition dite radicale au Gabon et les appelle à une unité encore plus forte en vue de l’imposition de la transparence et de la réforme politique au Gabon.

Le BDP-Gabon Nouveau condamne fortement la trahison politique de Mba Abessole et le somme de rejoindre, immédiatement, les rangs de l’opposition radicale au régime Bongo s’il ne veut pas passer pour un traître devant la nation et devant l’histoire. Le BDP-Gabon Nouveau en appelle aux militants du RNB/RPG de Mba Abessole, en cas d’entêtement de ce dernier, de tenir une réunion urgente en vue de démettre Mba Abessole de ses fonctions de président du RNB/RPG et de le mettre en accusation devant le peuple pour trahison des idéaux de son parti et pour complicité génocidaire et association de malfaiteurs avec Omar Bongo et le régime en place.

Le BDP-Gabon Nouveau appelle la nation gabonaise à se soulever contre le dictateur Omar Bongo et à se ranger derrière l’opposition radicale pour une révolution qui libérera le pays de la sangsue bongoïste qui le vide de sa substance depuis maintenant 35 ans.

Le BDP-Gabon Nouveau renouvelle ses idéaux pour un Gabon Nouveau débarrassé du bongoïsme et se dit prêt à s’allier à toute action qui chassera du pouvoir le dictateur gabonais, par tous les moyens possibles.

Vive le Gabon libéré. Vive le peuple gabonais.

Résolutions du Congrès Inter-Gabonais de Salut Nation d’octobre 2001: https://www.bdpgabon.org/articles/viewnews.cgi?id=EppVAZyZZyxPIjUVHf.
Proposition de réforme et de Constitution du CIGASANA: https://www.bdpgabon.org/articles/viewnews.cgi?id=EppVAZyEkFMgDxDADQ.

Pour plus de renseignement ou pour toute interview, contactez-nous au:

——————————
BDP-Gabon Nouveau
P.O. Box 3216 TCB
West Orange, New Jersey 07052, USA
Tel: (973) 655-5143 (Jour)
Tel: (973) 233-1651 (nuit)
Fax: (973) 233-1652
Fax: (973) 655-7909
Email: bdp@bdpgabon.org
Site: https://www.bdpgabon.org
——————————
« BDP-Gabon Nouveau: Bongo Doit Parti, pour la construction d’un Gabon nouveau »

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES