Communiqué de Presse, pour diffusion immédiate
Montclair, 5 décembre 2005 (BDP Presse)

C’est ce qui ressort des résolutions de la réunion du Comité Directeur du BDP-Gabon Nouveau, tenue de toute urgence et à titre extraordinaire le samedi 3 décembre 2005.

Le texte des résolutions, publié aujourd’hui même sur le site du BDP-Gabon Nouveau, clarifie la position du BDP-Gabon Nouveau suite à la mascarade électorale qui a vu Omar Bongo frauduleusement reconduit à la tête de l’état Gabonais. Ainsi, note le Comité Directeur, “les élections présidentielles des 25 et 27 novembre 2005 au Gabon furent frauduleuses et soutenues par un processus truqué, non transparent et corrompu, donc illégales et illégitimes”. A ce titre, “Omar Bongo est un imposteur et le BDP-Gabon Nouveau ne reconnaît pas Omar Bongo comme président de la république gabonaise”.

Le Comité Directeur charge ainsi le Dr. Daniel Mengara, nommé par la même occasion Président du BDP-Gabon Nouveau, de créer, dans un délai de deux semaines au maximum, “une structure militaire parallèle à la structure politique existante, c’est-à-dire d’une branche armée autonome du BDP-Gabon Nouveau inspirée de l’Umkhonto we Sizwe (” fer de lance de la nation “), branche armée de l’ANC de Nelson Mandela au moment de l’apartheid en Afrique du Sud ; le but de cette structure sera de rechercher le changement au Gabon par des moyens militaires et paramilitaires pour répondre de manière appropriée à l’agression bongoïste”.

Vu le fait que le BDP-Gabon Nouveau, depuis sa création en 1998, s’est primordialement activé dans le  cadre d’une lutte purement politique avec des moyens pacifiques dans l’espoir d’insuffler à la nation gabonaise, et notamment au régime Bongo, l’idée de la nécessité d’une réforme démocratique et économique immédiate au Gabon pour éviter à notre pays de sombrer dans la guerre civile et vu le refus du régime Bongo de réformer le Gabon dans le sens démocratique souhaité par le BDP-Gabon Nouveau et l’écrasante majorité des Gabonais, le Comité Directeur a conclut que la seule réponse valable aujourd’hui réside dans la poursuite du combat politique par l’insurrection armée.

Conclut le document, “fini donc, le temps où Omar Bongo pouvait gifler impunément les opposants et exiger que l’on tende l’autre joue à plus d’humiliation; fini le temps de l’impunité d’un régime qui a fait de la corruption, des brimades et de la répression policière et économique les instruments de sa dictature”.

Pour lire le texte des résolutions, cliquez ici.
BDP-Gabon Nouveau
P.O. Box 3216 TCB
West Orange, New Jersey 07052
USA
Tel: 973-447-9766 / 973-655-5143
Fax: 973-447-9766 / 973-655-7909
Site: https://www.bdpgabon.org  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here