Gabon : L’AJEC au chevet des filles mères de Libreville

Filles mèresL’Association de la Jeunesse Etudiante Chrétienne (AJEC) organise depuis le 12 avril dernier à Libreville avec la collaboration du ministère de la Famille et de la Promotion de la Femme, un séminaire d’initiation à l’outil informatique à l’intention des filles mères défavorisées de la capitale gabonaise.

Favoriser l’insertion professionnelle et l’autonomisation des filles mères en situation précaire, c’est l’objectif du séminaire de formation à l’outil informatique ouvert depuis le 12 avril dernier sur le thème «l’avenir se prépare aujourd’hui», par l’Association de la Jeunesse Etudiante Chrétienne (AJEC), avec le soutien du ministère gabonais de la Famille et de la Promotion de la Femme.

Du 12 au 17 avril, ce sont plus d’une vingtaine de filles mères de la capitale gabonaise qui bénéficieront de cette formation, qui s’inscrit dans le cadre de la célébration de la journée nationale de la Femme prévue le 17 avril prochain.

Ce séminaire constitue par ailleurs un point important du programme des activités de l’AJEC destiné à aider les filles mères à se prendre en charge professionnelle pour lutter contre le chômage et la précarité.

Selon le secrétaire national de l’AJEC, Titon Yvon Bibalou, « Nous faisons l’intégration de la jeune fille car il s’agit d’aider ces filles mères à élever leurs enfants, nous estimons qu’il ne s’agit pas seulement de faire des enfants mais de les élever également du fait qu’il ont besoin d’être élever dans un bon milieu social. Le but de cette formation est de faire en sorte que la femme elle-même se prenne en charge».

Le directeur général adjoint de la Promotion de la Femme au ministère de la Famille, Caroline Ondo Ndong, a expliqué qu’ «au niveau du ministère de la Famille, nous finançons les programmes de renforcement des capacités de la jeune fille mère économiquement faible. Nous avons voulu, dans le cadre de notre journée nationale de la Femme, former ces jeunes filles afin qu’elles puissent s’occupent normalement de leurs enfants et qu’elles puissent mieux préparer leurs avenirs».

A l’issue de la journée nationale de la Femme du 17 avril prochain, les jeunes filles mères auront l’opportunité de poursuivre la, formation durant deux mois, pour un perfectionnement dans l’utilisation des logiciels de traitement de texte, de tableur, de traitement de l’image et de création de diaporama. Cette formation sera sanctionnée à terme par la remise d’attestations de participation que pourront faire valoir les récipiendaires pour prétendre à un emploi.

Le choix de l’outil informatique répond aux exigences du marché actuel de l’emploi et devrait permettre aux bénéficiaires de la formation de pouvoir prétendre aux postes de gérants de cyber café dont la demande est croissante dans la capitale gabonaise.

Exprimez-vous!

  1. Pour moi le phenomene de filles meres d´aujourd´hui est une consequence du desordre denonce. La prostitution qui ne dit pas mot est instaure depuis la maternelle. En effet , pour la jeune fille gabonaise , il est plus important de se faire entretenir par un homme que de travailler de ses mains ou d´aller a notre ecole sacrifiee. le phenomene de maitresse est legale et encourage. consequence enfants sans pere . Ces soit disant filles meres se posent en victime et en mandiante . Resultat que le systeme veut atteindre: la dependance, la mandicite, le vol, la corruption, la trahison, manque de personnalite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Covid-19 : Nicole Nouhando verrouille le transport interurbain dans le Haut-Ogooué

La secrétaire générale de la province du Haut-Ogooué a décidé, le 23 mai, d’interdire la circulation interurbaine dans la province. La décision de Nicole...

Covid-19: Opération de rapatriement : De retour, mais désappointé !

La deuxième phase de l’opération de rapatriement des Gabonais, bloqués à l’étranger du fait du nouveau Coronavirus bat son plein. En atteste l’arrivée de...

Riposte contre la Covid-19 : Ali Bongo assure que le Gabon est outillé

Convaincu de la motivation des professionnels de santé au bénéfice desquels il a créé et annoncé le paiement d’une «indemnité Covid-19» et comptant sur...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Traitement du Covid-19 : La chloroquine et l’hydroxychloroquine sont inefficaces et risquées

La dernière étude de la revue scientifique médicale britannique The Lancet affirme que ni la chloroquine ni l’hydroxychloroquine ne sont véritablement efficaces dans le...

Covid-19 : Nicole Nouhando verrouille le transport interurbain dans le Haut-Ogooué

La secrétaire générale de la province du Haut-Ogooué a décidé, le 23 mai, d’interdire la circulation interurbaine dans la province. La décision de Nicole...

Dr Obiang Ndong : «Le Coronavirus n’est pas une malédiction divine»

Le porte-parole du Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus au Gabon (Copil Coronavirus) regrette la stigmatisation...

Suicide manqué de Brice Laccruche en prison : Du flou gaussien et des questions

Brice Laccruche Alihanga aurait tenté de suicider le 21 mai à la prison centrale de Libreville où il détenu depuis décembre 2019 pour détournements...

Covid-19: Opération de rapatriement : De retour, mais désappointé !

La deuxième phase de l’opération de rapatriement des Gabonais, bloqués à l’étranger du fait du nouveau Coronavirus bat son plein. En atteste l’arrivée de...