spot_imgspot_img

Très chères vacances africaines

Coût d’un Paris-Lomé sur Air France : 2100 euros ! Axelle raconte comment les familles africaines de France s’organisent pour passer des séjours au pays. Et sur place, le porte-monnaie saigne encore…

Si vous avez des amis africains, vous aurez remarqué que souvent, l’été, ils vous disent : « Ah ! Mon père est au pays pour les vacances » ; ou encore : « Ma sœur est rentrée pour les vacances ». Ne pensez pas que la personne restée en France soit délaissé par sa famille. Depuis la disparition de la compagnie Air-Afrique au début des années 2000, les prix n’ont cessé de grimper. Cette semaine, mon cœur a failli s’arrêter lorsque, sur le site d’Air-France, cherchant le prix d’un aller-retour pour le Togo, j’ai vu s’afficher la somme de 2109,77 €. « Non, là, c’est du vol ! » s’est écriée ma sœur en m’entendant dire le prix du billet.

Air France étant l’une des seules compagnies desservant ces pays peu touristiques d’Afrique, elle a construit un véritable monopole autour des destinations d’Afrique subsaharienne. Alors avec de tels prix, comment voulez-vous qu’une famille entière puisse retourner au pays pour les vacances ? C’est pourquoi, dans ces familles, un voyage au pays se prépare des années en avance. Les partents doivent économiser pour leurs propres billets, ensuite pour ceux des enfants, et quand les enfants grandissent, on leur demande de participer un peu, voire de payer eux-mêmes leur trajet. Cela explique que d’une année sur l’autre, les parents envoient leurs enfants chacun son tour passer des vacances en Afrique.

Certes, depuis quelques années, émergent des compagnies africaines, mais elles n’offrent pas la même sécurité et le même confort qu’Air France. Le choix est donc le suivant : soit on prend une compagnie africaine venant d’être créée et là on a des chances d’arriver vers 2 heures du matin, avec cinq heures de retard, soit on met de l’argent de côté pendant deux ans pour prendre un vol de notre très chère compagnie nationale. Ne croyez pas que ce choix soit si facile à faire, car quand cela fait plus de cinq ans que vous n’êtes pas retourné en Afrique, de telles contrariétés ne vous font absolument pas peur, comparées à la joie de reposer un pied au pays.

Ce problème de billets excessivement chers a débouché sur des situations critiques pour certaines familles. Des parents se sont endettés, d’autres ont sacrifié leur confort quotidien en France pour financer leur voyage. Et puis, un voyage dans son pays d’origine, ce n’est pas seulement le billet d’avion, c’est aussi les dépenses que l’on fera là-bas. Le logement n’est pas un problème, rares sont ceux en effet qui, en rentrant dans leur pays d’origine, dorment à l’hôtel ; le plus souvent, ils sont accueillis et logés par un membre de la famille ou ont carrément fait construire une maison. Non, ce qui coûte, ce sont les déplacements les loisirs et surtout l’aide apportée aux membres de sa famille.

Dans la mentalité africaine, il est absolument inconcevable de rentrer au pays sans avoir de quoi donner à ses proches en difficultés. Le retour d’un venu « de France » s’accompagne pendant un mois de la venue chaque matin d’un cousin, d’un oncle qui en passant dire bonjour, attend en retour un petit quelque chose.

Sans argent en plus de celui du billet, comme on dit chez moi « ça ne sert à rien d’aller au pays ».

Exprimez-vous!

  1. regardez les prix sur royal air maroc ou afriqyia c souvent moins cher ou choisissez une autre époque, pour ma part je ne prends plus air france pour aller au togo. bon voyage et bon séjour, c’est un pays très attachant!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES