spot_imgspot_img

Gabon: sans surprise, large victoire du parti d’Omar Bongo aux élections municipales

Omar Bongo

Le Parti démocratique gabonais (PDG) du président Omar Bongo a remporté, sans surprise, une large victoire aux élections municipales et départementales du 27 avril, raflant 1.154 des 1.990 sièges et la majorité relative à Libreville, selon le ministre de l’Intérieur.

« Le PDG sort grand vainqueur de ce scrutin. Il est conforté dans sa politique. Il va diriger la majorité des communes et département du pays », a affirmé à l’AFP le ministre André Mba Obame, également membre du PDG.

« Les électeurs confirment leur attachement à la mise en oeuvre du projet politique du Président de la République », a ajouté le ministre.

Ces résultats sont sans surprise et conformes aux prévisions attendues.

Le chiffre de l’abstention n’est pas encore établi de « manière précise » mais oscille entre 65 et 70%, selon le ministre. Les résultats devraient être validés et proclamés par la Cour Constitutionnelle, dimanche ou en début de semaine, de même source. L’élection des maires doit avoir lieu dans les 8 jours qui suivent la proclamation officielle des résultats.

Le PDG, seul parti à présenter des listes dans les 119 circonscriptions, obtient 1.154 conseillers sur 1190 possible, alors que le deuxième parti du pays est l’UGDD (Union Gabonaise pour la Démocratie et le Développement, opposition) qui a obtenu 161 conseillers.

Avec 42 sur 98 conseillers à Libreville, la capitale et plus gosse ville du pays (700.000 des 1.300.000 habitants), le PDG n’obtient pas la majorité absolue comme lors du dernier scrutin mais il est de loin la première force de la ville et arrive en tête dans trois des 6 arrondissemnts

« C’est un bon résultat mais c’est moins bon que la dernière fois. Peut être que l’érosion est due au bilan de l’équipe précédente (André Ayo Barro qui ne sera pas reconduit), peut être que nos listes auraient pu être mieux composées. C’est difficile à dire », explique M. Obame.

L’incertitude demeure sur qui sera le prochain maire de la capitale. « Nous avons un bon groupe de conseillers et il faut désormais attendre les négociations », a souligné M. Obame.

Pressenti comme future maire, l’ancien Premier ministre (1999-2006) Jean-François Ntoutoume Emane a signé le meilleur score de son parti dans la capitale dans le 5e arrondissement avec 12 conseiller sur 16. L’actuel Premier ministre Jean Eyeghé Ndong l’a lui emporté sur +l’opposant+ rallié au président Paul Mba Abessole (2e), qui avait ravi la mairie au PDG entre 1999 et 2001.

A Port-Gentil, deuxième ville du pays et capitale économique, en revanche, « c’est la berezina » pour le PDG qui n’obtient que 15 des 63 conseillers est est largement dépassé par la liste du maire sortant Séraphin Ndaot Rembogo. M. Ndaot, qui se présentait sous une étiquette indépendante et dispose de peu d’alliés, est toutefois loin d’être assuré d’être réélu malgré 28 conseillers sur 63.

« En-dehors de l’Estuaire, le PDG conserve ses bastions traditionnels » mais il est « secoué » à Lambarené, où « l’Union Gabonaise pour la Démocratie et le Développement (UGDD, opposition) tient le bon bout », rapporte le quotidien l’Union.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES