spot_imgspot_img

Gabon : Les chantiers fructueux de l’AFD en 2007

L’année 2007 aura été fructueuse pour l’Agence française de développement (AFD), selon le bilan présenté le 22 mai dernier à Libreville par le directeur de l’agence du Gabon, de Sao Tomé et Principe et de l’Angola, Eric Baulard. Selon ce dernier, plus de 30 milliards de FCFA ont été investis au Gabon en 2007. En 2008, l’AFD compte investir 45 millions d’euros, soit presque 29,5 milliards de francs CFA.

106 milliards de francs CFA, c’est le montant des investissements de l’Agence française de développement au Gabon pour ces trois dernières années. A l’occasion de la présentation de du bilan des activités de l’AFD pour l’exercice 2007 à la presse le 22 mai dernier dans les bureaux de l’agence de Libreville, le directeur de l’agence du Gabon, de Sao Tome et Principe et de l’Angola, Eric Baulard, a fait le point sur les axes et les concrétisations des engagements de l’agence au Gabon.

Plus de 30 milliards de francs CFA (47 millions d’euros) auront été investi au Gabon en 2007 par le Groupe de l’AFD, comprenant sa filiale d’appui au secteur privé PROPARCO. L’essentiel de ces engagements, soit 44 millions d’euros, a été alloué à la réhabilitation de l’axe routier Ndjolé-Medoumane sous la forme d’un prêt à la République gabonaise ainsi qu’à un Fonds d’Etudes et de renforcement de capacité sur subvention, à hauteur de 1,5 million d’euros.

L’appui à la diversification de l’économie et l’accès des populations à des services sociaux de qualité ont été définies comme les priorités des engagements de l’AFD au Gabon, conformément au document cadre de partenariat signée en octobre 2005 entre les deux pays.

Au titre des projets en cours d’exécution, 15 millions d’euros ont été déboursés pour l’aménagement de l’axe routier reliant Libreville au port d’Owendo, 34 millions d’euros pour l’assainissement des eaux pluviales sur les bassins versants de Libreville, qui aura bénéficié à plus de 140 000 personnes, et 18 millions d’euros pour l’alimentation en eau potable au nord de la capitale.

Pour l’environnement, ce sont 9,2 millions d’euros qui ont été déboursés pour l’extension de l’aménagement durable aux petits permis forestiers sur 2 250 000 hectares.

L’AFD prépare également un diagnostic global du système éducatif gabonais dont les résultats devraient baliser l’élaboration d’un projet d’appui à la modernisation du système national de formation professionnelle.

Au niveau de la santé, 10,5 millions d’euros ont été investis pour l’appui au PNDS, à la lutte contre le Sida et leur assistance technique.

Pour 2008, l’agence de Libreville a instruit un nouveau financement de l’ordre de 45 millions d’euros qui seront essentiellement alloué à un projet d’assainissement des eaux pluviales dans la ville de Port Gentil.

Au niveau de l’Afrique subsaharienne, l’AFD prévoit un investissement de plus d’1 milliard d’euros pour l’exercice 2008, contre 369 millions d’euros investis en 2001. L’Afrique subsaharienne représente 46% des engagements totaux de l’AFD dans les pays en développement.

Monsieur Baulard a insisté sur la politique évolutive de l’AFD qui s’efforce de s’adapter à la conjoncture des pays où elle intervient, de mobiliser et d’être à l’écoute des partenaires locaux ou encore d’assurer un suivi de l’efficacité et de l’efficience de la mise en œuvre des projets soutenus.

Au cœur du dispositif français d’aide publique aux pays en développement, l’AFD contribue à la réduction de la pauvreté, au soutien à la croissance économique et à la préservation de l’environnement. Elle finance des projets portés par les pouvoirs publics locaux, les entreprises publiques ou le secteur privé et associatif.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES