Gabon : Haro sur les drogues à Franceville

L’Office centrale de lutte anti-drogue (OCLAD) a ouvert le 27 mai dernier à Franceville un séminaire régional de lutte contre les drogues pour coordonner l’application effective de la législation en vigueur au niveau provincial. Supervisées par le gouverneur de la province du Haut-Ogooué, Bertrand Moudounga, ces assises sont destinées à former les représentants locaux de la loi aux évolutions des techniques de la prévention et de la lutte contre les drogues.
Les réseaux de trafics et de distribution de drogues évoluent et il faut adapter les méthodes de prévention et de lutte contre ce phénomène. Face à ce défi et pour coordonner l’application effective des lois et recommandations en vigueur, le chef lieu de la province du Haut Ogooué accueille depuis le 27 mai dernier un séminaire régional de lutte contre les drogues.

Organisé par l’Office centrale de lutte anti-drogue (OCLAD) et supervisé par le gouverneur du Haut Ogooué, Bertrand Moundounga, cet atelier est destiné à former les représentants de la loi aux législations en vigueur au niveau de la répression et sur l’évolution des méthodes d’investigation, de prévention et de lutte contre les drogues.

Les magistrats, les agents des services de douane ainsi que les forces de sécurité et de défense ont ainsi pris part à ces assises.

A l’ouverture des travaux, le gouverneur a rappelé l’importance de l’engagement national dans cette lutte, concrétisé par la ratification par le Gabon de différents traités et autres conventions relatifs à ce fléau.

Le directeur général de l’OCLAD, le colonel Victor Mounanga A’Matéba, a expliqué que ces initiatives locales de formation et de sensibilisation des représentants de la loi entraient dans le cadre d’une politique globale de lutte contre les drogues pour l’accomplissement des objectifs nationaux.

Le colonel Mounanga A’Matéba a expliqué que la lutte anti-drogue évoluait avec l’évolution de la technologie, ce qui implique le recyclage des ressources humaines chargées de mener cette lutte,

«Nous avons le devoir de protéger les population vis-à-vis de ce problème de santé publique» a-t-il déclaré.

Les participants à ces assises ont été formés au lexique de ce domaine d’intervention, avec notamment les définitions des vocables de drogue, stupéfiants, psychotropes, dépendance, tolérance, accoutumance, assuétude, sevrage, surdose et précurseurs.

Les représentants locaux de la loi ont également été initiés à l’étude des produits stupéfiants suivant les différentes étapes de production et de transformation, les différentes formes, le trafic, l’usage et leurs effets sur le consommateur.

La seconde journée de l’atelier a été consacrée à l’étude de la législation nationale en vigueur, notamment le code pénal et le code de procédure pénale, les conventions, les moyens d’identification, les techniques de police. Ce module aura été assorti de la projection d’un film sur «L’argent facile».

Ce séminaire qui a pris fin ce 29 mai aura permis aux représentants de loi dans la province de se munir d’une base commune et essentielle sur les méthodes d’investigation et de lutte contre les drogues ainsi que sur la législation en vigueur afin de pouvoir coordonner leur action dans leurs localités respectives.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,337FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....