spot_imgspot_img

Education : Près de 70 adultes à l’assaut du CEPE à Libreville

Près de 70 candidats adultes issus des centres d’alphabétisation de Libreville concourent pour l’obtention du certificat d’étude primaire et élémentaire (CEPE), a constaté l’AGP.

Ces candidats libres dont l’âge varie entre 18 et 40 ans proviennent, pour la plus part, des centres d’alphabétisation pour adultes des quartiers Nkembo et Akébé dans les 2ème et 3ème arrondissements de la capitale gabonaise.

D’autres au contraire, sont des agents de l’administration publique en quête d’une intégration dans la fonction publique.

Virginie, 35 ans infirmière assistante au centre hospitalier de Libreville (CHL) a déclaré :  »je viens repasser le CEPE ce matin après toutes ces années pour intégrer la fonction publique faute de diplômes, et je vous assure que c’est pas facile tant j’ai perdu beaucoup de réflexes, mais je reste confiante ».

La fonction publique, premier pourvoyeur d’emploi (plus de quarante mille agents) au Gabon, exige au moins le CEPE pour être recruté, indique t-on.

Par contre Alain, 19 ans chômeur, lui estime qu’il est aujourd’hui nécessaire d’avoir un diplôme si l’on veut prétendre travailler, car, a-t-il reconnu il est difficile de trouver du travail lorsque l’on ne dispose pas d’un quelconque parchemin encore moins d’une qualification.

Dieudonné Kassa, 27 ans apprenant au centre d’alphabétisation d’Akébé à, quant à lui, regretté de n’avoir pas voulu passer cet examen au moment opportun, puisque ce diplôme conditionne aujourd’hui son recrutement comme manœuvre.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,801FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES