spot_imgspot_img

Gabon : Jean Marc Simon et Bongo Ondimba font le point sur la situation sous régionale

L’ambassadeur de France au Gabon, Jean Marc Simon, a été reçu en audience le 20 juin dernier par le chef de l’Etat gabonais Bongo Ondimba. Les deux hommes ont fait un tour d’horizon de la coopération franco gabonaise, le représentant français a également fait le point sur les questions sécuritaires en Afrique centrale au moment où un nouveau vent de violence souffle sur les braises du conflit tchadien.
Le chef de l’Etat gabonais, Bongo Ondimba, et l’ambassadeur de France au Gabon, Jean Marc Simon, se sont entretenus le 20 juin dernier sur l’état de la coopération qui lie les deux pays et les perspectives de renforcement de celle-ci pour le développement.

Les débats ont notamment porté sur les questions de l’immigration, avec la ratification très attendue prévue le 5 juillet prochain, des accords d’immigration bilatéraux franco-gabonais.

Les instabilités politiques de certaines zones de la sous région sont rapidement revenus au centre des discussions, à l’heure où Libreville s’apprête à sceller un accord de paix global entre les différentes parties du conflit centrafricain alors que de l’autre côté de la frontière, la tension est ravivée entre le gouvernement et les troupes rebelles.

«Nous sommes très préoccupés par les différentes formes de tensions qui persistent sur la scène africaine, qui s’étendent du nord du Tchad jusqu’à la région des Grands Lacs, et nous savons le rôle que joue le président Bongo Ondimba pour essayer d’apaiser ces conflits, mettre en contact les différents protagonistes, trouver des solutions», a expliqué l’ambassadeur de France au Gabon.

Concernant les conflits centrafricains et tchadiens, monsieur Simon a rappelé l’engagement du Gabon dans la résolution de ces crises, ainsi que celui de la France, avec notamment la constitution de l’Eufor Tchad-RCA.

Le président Bongo Ondimba a reçu plusieurs visites du président tchadien Idriss Déby Itno pour trouver une issue pacifique au conflit qui touche son pays et envenime ses relations avec son voisin soudanais.

Le chef de l’Etat gabonais est également le principal médiateur du conflit centrafricain et reçoit depuis cet après midi à Libreville les dirigeants des différentes rebellions centrafricaines pour signer un accord de paix global avec le pouvoir, en vue de la tenue en juillet prochain à Bangui du dialogue politique inclusif.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,801FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES