Gabon: La vente à la criée s’accentue à Libreville

La vente des biens et services à la criée à Libreville s’accentue au fur et à mesure de la conjoncture qui pousse de plus en plus les jeunes à se lancer dans la débrouillardise, en vendant le long des rues et dans des quartiers tout genre d’objets à l’instar des vases à fleurs, les réveils, les tapis, les tableaux, même la pédicure ambulante, l’entretien des espaces verts.

En effet, les acteurs de cette activité s’imposent aux regards des populations dans chaque coin de rue de la capitale, partant du carrefour des Affaires étrangères en passant par la Poste et dans les quartiers. Ce commerce de proximité est davantage apprécié des populations librevilloises qui estiment que ces « vendeurs ambulants les dépannent le plus souvent » dans la mesure où ils amènent les produits vers les consommateurs.

Le coût des produits varie de 1000 à 30.000 francs CFA; lesquels produits sont vendus dans des grandes surfaces au prix fort.
Pour les services de pédicure manucure, la tâche varie entre 250 et 500 francs; le coût de l’entretien des espaces verts ambulant varie de 1000 à 15.000 francs CFA, selon la surface.

Rappelons que cette activité nourrit bien son homme et le monopole de la pratique de cette dernière est tenu par les étrangers (Afrique de l’Ouest). Cependant depuis quelques temps les gabonais s’y intéressent et y trouvent leur compte à l’exemple de Bibang Steeve, un jeune de 26ans qui entretient les espaces verts.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,337FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....