spot_imgspot_img

Gabon : 30 millions de F.CFA du Japon pour le parc de l’Ivindo

L’antenne gabonaise de l’ONG Wildlife Conservation Society (WCS) a bénéficié le 5 août dernier d’une dotation de 30 millions de francs CFA de l’ambassade du Japon au Gabon pour le développement des infrastructures du parc national de l’Ivindo. La convention porte notamment sur la construction d’infrastructures d’accueil selon des normes d’architectures écologiques.

Le gouvernement japonais a ouvert un nouvel axe de coopération avec le Gabon dans le domaine de l’environnement en octroyant le 5 août dernier à l’antenne gabonaise de l’ONG environnementale internationale Worldlife Conservation Society (WCS), un don de 30 millions de francs CFA pour le développement des infrastructures du parc national de l’Ivindo.

«Cette convention concerne l’aménagement d’un parc national, l’un des treize parcs nationaux du Gabon, le parc national de l’Ivindo. Le projet qui se tient en un an vise à construire des infrastructures principalement à Ivindo, notamment un centre des visiteurs qui pourra accueillir les touristes ou les autres visiteurs, notamment gabonais, qui voudront se rendre dans le parc national d’Ivindo» a expliqué le directeur général adjoint du WCS, qui a signé la convention à Libreville.

«Ce centre des visiteurs, et c’est un élément selon nous important de ce projet, devra être construit selon des normes d’architecture dites vertes, minimisant les énergies non renouvelables et en augmentant les énergies renouvelables comme le solaire» a-t-il précisé.

L’ambassadeur du Japon au Gabon, Motoi Kato, a expliqué que «l’environnement est un des domaines dans lequel non seulement le gouvernement du Japon mais également tous les africains se mettent d’accord sur la déclaration de Yokohama de la TICAD IV, conférence internationale pour le développement de l’Afrique et son programme d’action et de suivi».

Il a rappelé à cet effet qu’ «il est important de promouvoir une approche participative en incluant un large éventail d’intervenant, à savoir les gouvernements, les organisations internationales, les communautés ainsi que le secteur privé et les organisations de la société civile. L’aide de proximité est destinée à apporter un soutien financier au projet élaboré en faveur des populations de base, notamment dans les domaines de l’éducation primaire, de l’environnement, du bien-être social, de la promotion de la femme et de la santé».

Le WCS œuvre pour la gestion des ressources humaines naturelles. Au Gabon, il mène des études d’impact environnemental et promeut la pêche artisanale dans l’Ivindo. Il œuvre également dans la surveillance de la chasse illégale, l’écotourisme et la sensibilisation des populations.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES