spot_imgspot_img

Gabon : Les handicapés sensibilisent les mères sur la poliomyélite

L’Organisation des personnes handicapées du Gabon (OPH) a organisé le 7 août dernier au centre de vaccination de l’hôpital de district de Nkembo, à Libreville, une campagne de vaccination des enfants à la poliomyélite. A cette occasion, les personnes handicapées ont sensibilisé les mères sur les risques et les moyens de prévention des maladies handicapantes, notamment par le respect et le suivi des vaccinations de l’enfant.

Eviter leurs sorts aux nouvelles générations, c’est ce qui ressortait en filigrane de l’opération de vaccination et de sensibilisation contre la poliomyélite initiée le 7 août dernier par l’Organisation des personnes handicapées du Gabon (OPH).

Au centre de vaccination de l’hôpital de district de Nkembo, à Libreville, le personnel de santé a procédé à la vaccination de nombreux enfants du quartier, tandis que les mères ont été sensibilisées sur les handicaps entraînés par la contraction de la poliomyélite et les moyens de prévenir ces risques.

Le président de l’OPH, Jean Stanislas Ellang, a manifesté son inquiétude, en tant que victime de la polio, «de savoir que cette terrible maladie rôde autour de nos enfants, parce que nous n’avons pas respecté les vaccins et leurs rappels. Ce manque d’attention de notre part à tous met en danger la santé de nos enfants et peut condamner les parents d’un enfant handicapé à une douleur à vie, sachant que l’enfant ne pourra pas accéder à ses droits fondamentaux».

«La poliomyélite n’est pas une bonne maladie, faites vacciner vos enfants, surveillez vos enfants, ne laissez pas vos enfants jouer dans la saleté» a exhorté une intervenante membre de l’OPH.

Revenant sur la portée de l’opération, Jean Stanislas Ellang a expliqué que «travailler pour que le nombre de personnes handicapées diminue dans notre pays est un devoir sacré que chaque personne en situation de handicap doit remplir. Notre organisation s’investit dans les campagnes de prévention contre la poliomyélite et la sécurité routière, en utilisant nos corps meurtris par la maladie et par accident, en y apportant le témoignage de notre vécu quotidien sur le plan familial, personnel et sociétal».

Pour prévenir la contraction de la poliomyélite, il faut procéder à l’ensemble des vaccins nécessaires avant le premier anniversaire de l’enfant. La vaccination de l’enfant est accessible gratuitement dans les divers centres de santé à l’occasion des journées nationales de vaccination.

Il est également vivement conseillé d’assainir son environnement de vie et de veiller au respect des règles sanitaires élémentaires lors de l’évacuation des selles, voie privilégiée de transmission de la maladie.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES