Gabon : La Poste fait sa campagne dans le Woleu-Ntem

Le directeur général de La Poste gabonaise, Alfred Mabika Mouyama, vient d’achever une tournée dans les principales localités du Woleu-Ntem pour promouvoir les nouveaux services proposés aux populations. Les responsables de La Poste ont présenté le mandat express international (MEI), le crédit de rentrée scolaire ainsi que les services traditionnels qui sont susceptibles de désenclaver l’intérieur du pays dans le cadre de la nouvelle politique de l’institution axé sur le développement d’un service public de proximité.
La Poste s’attèle aux chantiers de la décentralisation avec le développement et la diversification de ses services de proximité. Le patron de l’institution, Alfred Mabika Mouyama, vient d’initier une importante tournée dans la province du Woleu-Ntem, au nord du pays, pour vérifier l’opérationnalité des infrastructures et sensibiliser les populations aux nouveaux services proposés.

A la tête d’une forte délégation, Alfred Mabika Mouyama, a séjourné à Mitzic, Oyem et Bitam, qui abritent plusieurs bureaux de poste et a fait la promotion des nouveaux produits comme le mandat express international (MEI) ou le crédit de rentrée scolaire.

«Il y a le mandat express qui montre bien que la Poste se mobilise et s’adapte, qui montre bien que la poste veut vivre dans un monde concurrentiel. Parallèlement nous avons Western Union et la Poste, en matière de compétitivité, a des prix plus abordables et nous invitons les ressortissants de cette province, les gabonais en général, à utiliser ce nouveau produit pour consolider la situation financière de la Poste, mais également pour réduire les coûts puisque les transferts qui se font à travers le Mandat express international sont à moindre coûts», a expliqué le directeur général de La Poste.

«Le gouvernement, par l’entremise du ministre des Finances, nous a donné l’autorisation de tester encore le crédit de rentrée scolaire qui a bien marché l’année dernière en s’adressant à 904 personnes. Nous estimons que nous devons toucher la plupart des gabonais dans les coins reculés et nous avons les moyens de le faire puisque nous avons 55 bureaux de poste à travers le territoire national» a ajouté Alfred Mabika Mouyama.

Les populations locales ont salué la diversification des services publics de proximité de la Poste à l’intérieur du pays, qui permet de soutenir la politique de décentralisation voulue par le gouvernement.

«La Poste est une entreprise de droits privés mais qui propose un service public pour tous. Nous avons voulu être proches de l’opérateur économique, c’est une valeur de proximité qui nous tient à cœur. Sortant d’une période difficile, il a fallu que les gabonais nous accordent leur confiance. Cette confiance, nous l’avons obtenue à en juger par l’accroissement des dépôts au niveau des comptes et chèques postaux et de la sollicitation des boîtes postales» avait estimé le PDG Mabika Mouyama au début du mois dernier à l’inauguration d’une nouvelle agence de Libreville.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....