Gabon: Les Etats de la CEEAC conviés à plus d’actions dans la lutte contre la Traite des Enfants

La représentante du Centre pour les droits de l’Homme et la démocratie en Afrique Centrale (CNUDHD), Marie Evelyne Petrus-Barry, a souhaité lundi à Libreville que les pays membres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) mettent effectivement en pratique la lutte contre la Traite des Enfants, au-delà de la simple adoption des textes y relatifs.
 » C’est un appel à l’action pour combattre, ensemble et mieux, un crime qui, pour nous représente une honte. Or, les textes ne sont rien sans une mise en œuvre effective sur le terrain. Nous devons faire plus pour réduire la vulnérabilité des enfants d’Afrique centrale à la traite des personnes », a déclaré Marie Evelyne Petrus-Barry.

Pour que les efforts des gouvernements et de tous les acteurs de la sous-région y compris les communautés et les familles engagées dans la lutte contre la traite des enfants, soient traduits en actes concrets, des représentants du Cameroun, de la Guinée Equatoriale , du Congo, du Gabon et du CNUDHD, examinent la question depuis ce matin jusqu’au 7 octobre prochain.

« En signant à Abuja, le 06 juillet 2006 l’Accord Multilatéral, les Etats membres de la CEEAC et des Etats membres de la CEDEAO ont eu le courage de dire à la face du monde que la Traite des personnes, en particulier des Femmes et des Enfants était une réalité dans les deux espaces régionaux et la sagesse veut qu’un diagnostic sincère constitue le pas décisif vers le traitement et la guérison », a déclaré Antonio Egidio De Sousa Santos, secrétaire Général adjoint de la CEEAC.

La traite des enfants, entendue comme le recrutement, le transport, le transfert, l’hébergement ou l’accueil d’enfants à l’intérieur ou à l’extérieur d’un pays aux fins d’exploitations diverses, quels que soient les moyens utilisés, existe dans la plus part des pays d’Afrique dont le Gabon.

A l’ouverture de cette rencontre, faisant suite à la réunion sous-régionale tenue en septembre 2007 à Sao Tomé, le Vice-premier ministre gabonais en charge des Droits de l’Homme, Paul Mba Abessole, a émis le souhait que tous les acteurs concernés par cette cause dans les zones CEEAC et de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) parviennent à harmoniser les stratégies de lutte contre la Traite des enfants au sein des pays membres de ces deux communautés.

« Il est urgent de coordonner nos efforts pour obtenir des résultats palpables, au-delà de la simple adoption des textes », a affirmé Paul Mba Abessole au cours de son allocution inaugurale.

Au Gabon, selon des chiffres officiels, on dénombre quelques 25.000 enfants exploités (âgés de 8 à 15 ans), dont la moitié provient essentiellement du Togo, du Bénin et du Nigeria. Le trafic des enfants y répond à une demande de main d’œuvre enfantine et son développement est lié au secteur économique informel.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....