Gabon : L’étau se ressert sur Gabon Télécom et Zain

La pression monte de toutes parts pour la résolution du différend financier de plusieurs milliards de francs CFA qui oppose depuis quelques années Zain à Gabon Telecom et entraîne des perturbations du réseau. L’Organisation gabonaise des consommateurs (OGC) a annoncé le 10 octobre son intention de poursuivre les opérateurs en justice alors que l’Agence de régulation des télécommunications (ARTEL) a durcit ses positions le 7 octobre dernier en promettant des sanctions aux opérateurs s’ils continuent à ignorer les décisions prises le 30 septembre pour la libéralisation des circuits de Zain et le rétablissement des prestations de Gabon Télécom à Zain.Les menaces de sanction de l’ARTEL parviendront elles à contraindre Gabon Télécom et Zain à rétablir des prestations normales aux usagers, pénalisés par les perturbations du réseau nées du litige entre les deux opérateurs ?

L’Organisation gabonaise des consommateurs (OGC) s’est rallié à l’ARTEL pour faire pression sur les opérateurs en annonçant une action en justice contre ces deux sociétés qui refusent selon elle de se conformer aux décisions rendues par l’ARTEL le 30 septembre dernier, à savoir la libéralisation des circuits par Zain et le rétablissement des prestations de télécommunications de Gabon Télécom à Zain.

Le président e l’OGC, Ibrahim Tsendjiet Mboulou, a estimé que la responsabilité revenait d’abord à Gabon Télécom qui refuserait de s’acquitter d’une dette de quelques 25 milliards de francs CFA à Zain Gabon, différend qui est à l’origine des perturbations du réseau.

«De nombreuses personnes sont pénalisées au quotidien parce qu’un opérateur ne veut pas régler ses dettes. (…) Ils font ce qu’ils veulent sans se soucier de leur clientèle. (…) L’OGC entend initier des poursuites contres ces opérateurs», a déclaré monsieur Tsendjiet Mboulou.

Dans un communiqué rendu public le 30 septembre dernier à Libreville, l’ARTEL demande à l’opérateur de téléphonie mobile Zain de procéder à la libération immédiate et sans conditions de tous les circuits d’interconnexion de son réseau et celui de Gabon Télécom et à l’opérateur Gabon Télécom de procéder immédiatement au rétablissement des prestations des services offerts à Zain.

Face à la non application effective de ces décisions, le président de l’ARTEL, Marius Founguès, a convoqué une réunion le 7 octobre dernier avec les responsables de ces deux opérateur pour leur adresser un avertissement.

«Le temps est venu pour l’ARTEL de prendre des décisions conformément à la réglementation en vigueur. La décision n°002709 du 30 septembre 2008 doit donc être appliquée rigoureusement par les opérateurs concernés», a déclaré le président de l’ARTEL.

Les deux opérateurs se renvoyant mutuellement la faute, le président de l’autorité de régulation a décidé de mettre en place une cellule technique permanente chargée d’examiner régulièrement les problèmes d’écoulement du trafic entre les réseaux des différents opérateurs de télécommunications.

«Cette décision sera notifiée aux opérateurs qui devront, en temps opportun, mettre deux de leurs représentants respectifs à la disposition de la cellule technique pour le bon déroulement des travaux de celle-ci», a indiqué Marius Founguès.

Un différend financier oppose Zain à Gabon Telecom depuis de nombreuses années, il concerne la dette d’interconnexion de plusieurs milliards de francs CFA due par Gabon Telecom à Zain depuis le deuxième trimestre 2003. Depuis cette période, Gabon Telecom n’a jamais rétrocédé à l’opérateur de téléphonie mobile ces milliards de francs CFA.

Si la décision rendue par l’ARTEL le 30 septembre dernier ne règle pas le problème en profondeur, elle doit permettre une reprise normale des interconnexions pour les utilisateurs, premiers pas vers le règlement de ce litige.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,338FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....