spot_imgspot_img

Gabon: Social : Les forces de l’ordre empêchent les commerçants de l’ex gare routière de réinvestir les lieux

Deux unités constituées de gendarmes et de policiers envoyés par la mairie de Libreville ont empêché mercredi, les commerçants de réinvestir l’ex gare routière dans le deuxième arrondissement de Libreville où ils exerçaient jusqu’à lundi dernier, a constaté l’AGP.

Des gendarmes anti-émeutes ont dressé en fin de matinée un cordon de sécurité allant du collège Bessieux à l’ancienne base de la société de transport Barbier (Sorbonne). Aucun véhicule ne pouvait circuler sur cet axe, a-t-on remarqué.

Sur les lieux, des éléments des forces de l’ordre dispersaient les commerçants qui tentaient de reconstituer leurs étals bravant ainsi l’autorité municipale.

Interrogée par l’AGP, une couturière ouest africaine dont l’échoppe a été rasée lundi, a affirmé que les autorités municipales n’avaient pas averti avant de procéder à la destruction.

‘’Nous voulons que le maire nous indique un autre emplacement où nous pouvons exercer notre commerce. Parmi nous il y’a des gabonaises qui ne doivent leur subsistance qu’à cette activité’’, a-t-elle dit, ajoutant qu’elles sont prêtes à accepter un autre endroit même au PK 12 (un quartier situé dans la banlieue de Libreville ndlr).

Depuis plus de deux semaines, la mairie de Libreville a lancé une vaste opération de déguerpissement des marchés anarchiques qui poussent comme des champignons dans la capitale gabonaise.

Selon une source proche du maire de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane, la préoccupation de l’hôtel de ville demeure celle de trouver des lieux temporaires pour les commerçantes déguerpies des carrefours Nzeng Ayong, du PK 5 et Okala.

‘’Pour le Carrefour de Nzeng Ayong, en attendant la réhabilitation du marché de ce quartier, les femmes vendront toujours au niveau des feux tricolores, mais un peu plus en arrière, alors que celles du PK 5 occuperont provisoirement le terre plein jouxtant l’échangeur du PK 5, a-t-il affirmé.

Cette opération de salubrité publique se déroule au moment où se tient le conseil extraordinaire de la municipalité, indique t-on.

Selon toujours la source, le maire Ntoutoume Emane donnera jeudi en fin de matinée une conférence de presse où la question de ce déguerpissement sera largement évoquée.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,846FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES