Gabon : Les agents de l’Etat sur le pied de guerre

Les syndicats des agents de l’Etat fédérés au sein de l’Union des syndicats de l’administration publique, privée et parapublique (USAP) ont tenu une conférence de presse le 22 novembre à Libreville, pour faire le point sur les situations administratives et professionnelles dans les différentes administrations du pays. A l’issue de cette conférence, l’USAP a lancé un ultimatum au gouvernement pour l’ouverture des négociations avant le 29 novembre, sinon un préavis de grève générale serait déposé le 1er décembre prochain à la Primature. La crise sociale qui couve au sein de l’administration publique est sur le point d’éclater, avec l’ultimatum lancé par l’Union des syndicats de l’administration publique, privée et parapublique (USAP) pour l’ouverture des négociations avec le gouvernement avant le 29 novembre prochain.

Réunis le 22 novembre dernier au siège du Syndicat de l’Education nationale (SENA) sis au quartier La Peyrie, à Libreville, les syndicats de l’USAP ont tenu une conférence de presse pour appeler l’attention du gouvernement sur la situation administrative et professionnelle des agents de l’Etat dans la plupart des administrations du pays.

L’accession du gouvernement aux revendications des enseignants après une grève de plus d’un mois et demi aura certainement aidé à déclencher un processus qui était encore en suspend depuis la trêve sociale de 2006.

L’USAP avait déposé le 6 novembre dernier à la table du gouvernement une plateforme revendicative synthétisant les cahiers de charges sectoriels élaborés par les différents syndicats adhérents, sur la base de laquelle la centrale syndicale entend discuter avec le gouvernement.

A l’image des points concédés par le gouvernement aux enseignants, les revendications des agents de l’Etat concernent notamment l’harmonisation ou le réajustement des salaires des agents recrutés avant et après 1991 ; la valorisation de la prime de rentrée scolaire, de transport et de logement ou encore la révision des conventions collectives dans le secteur privé.

Concernant l’harmonisation des salaires des agents, l’USAP a estimé que le système de rémunération en vigueur pénalisait les agents recrutés après 1991 en les privant de certains avantages. Arguant l’article constitutionnel qui stipule « à diplôme égal, salaire égal », l’USAP propose l’harmonisation à compter de janvier 2009 de la prime de logement pour faire face à l’augmentation des coûts du secteur immobilier et de la construction.

Ils proposent ainsi une harmonisation à 200 000 francs CFA pour la première catégorie A1, 150 000 francs CFA pour les agents en A2, 100 000 francs CFA pour les agents classés en B1 et 75 000 francs CFA pour les agents de B2.

L’USAP a exhorté le gouvernement à « résoudre de façon globale ces problèmes qui peuvent maintenir et amplifier l’instabilité sociale actuelle », déplorant que les autorités préfèrent « un règlement au cas par cas, ce qui suscite de nouveaux besoins donc de nouveaux conflits ».

Les leaders syndicaux ont appelés à « une réelle redistribution des ressources du pays dans les domaines de la santé, l’éducation, la route, le logement, etc. », a rapporté Fridolin Mvé Messa, le président de l’USAP.

La tension couve depuis quelques temps dans de nombreuses administrations où les agents sont toujours en attente de la régularisation de leurs situations professionnelles. Le Syndicat national des greffiers a déposé un préavis de grève qui devait s’achever ce 25 novembre.

L’Union des personnels de santé et assimilés (UPSA) et le syndicat de l’Education national (SENA) sont en négociations avec les autorités sur la prime de logement, tandis que les syndicats des agents de l’Agriculture et des Eaux et forêts ont engagés des pourparlers tendus avec leurs tutelles concernant le relèvement effectif des primes des agents depuis 2006.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....