Gabon : L’UNICEF dote l’USS en matériel de dépistage du VIH/Sida

Le Fonds des nations unies pour l’enfance (UNICEF) vient de doter le laboratoire de bactériologie et de virologie de l’Université des sciences de la santé (USS) de Libreville d’un plateau technique pour le dépistage précoce des nouveaux nés et des femmes séropositives. Ce matériel devrait permettre de raccourcir les délais de dépistage au VIH/Sida et ainsi d’allonger l’espérance de vie des bébés nés de mères séropositives dont l’espérance de vie dépasse encore difficilement la première année. Un important don de matériel médical a été remis le 5 décembre dernier au laboratoire de bactériologie et de virologie de l’Université des sciences de la santé (USS) de Libreville par la représentation sous régional du Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF).

Ce plateau technique pour le dépistage précoce du VIH/Sida chez les nouveaux nés et les femmes enceintes devrait permettre d’améliorer les délais de dépistage et d’assurer la prise en charge médicale à temps, des mères séropositives et des nouveaux nés infectés par le virus, dont l’espérance de vie dépasse encore difficilement un an.

Le don se compose d’un appareil de laboratoire complet, de réactifs, de tests de dépistage pour les femmes enceintes, d’équipements pour les services de prise en charge des enfants malades et d’un lot de médicament contre les maladies opportunistes chez les enfants, pour un montant total de 30 millions de francs CFA.

«Ce plateaux va nous permettre de détecter le lymphocyte et à l’intérieur du lymphocyte le virus d’immunodéficience, le VIH dès le premier jour. C’est une avancée fantastique, l’UNICEF aurait pu aller faire ce don à un hôpital ou à une maternité, mais ils sont venus à l’Université, là où on forme les cadres qui vont s’occuper de ces enfants qui naissent des mères séropositives et d’autres», a déclaré le recteur de l’USS, le professeur André Moussavou Mouyama.

Alors que les familles attendaient jusqu’alors 18 mois pour être fixées sur le statut sérologique de l’enfant, il sera désormais possible d’avoir les résultats dès la sixième semaine après la naissance, pour une meilleure prise en charge médicale en cas d’infection.

«L’UNICEF, ses partenaires et la communauté internationale apprécient la volonté politique et l’engagement agissant du gouvernement gabonais dans cette cause digne, qui place l’enfant au centre de la réponse à l’épidémie du Sida. (…) Nous sommes honorés de contribuer à la satisfaction des attentes des familles par la remise de ce lot de matériels et d’équipements, qui permettront d’augmenter l’offre de service en matière de dépistage du VIH/Sida chez les enfants», a déclaré la représentante adjointe de l’UNICEF pour la sous région, Spéciose Hazikamana.

En 2008, le taux de prévalence du VIH chez les femmes enceintes âgées de 15 à 49 ans a été estimé à 8%. En deuxième position dans la sous région après la République centrafricaine avec un taux de 5,9% en 2007, le Gabon s’était fixé comme objectif en 2005 de rendre accessible le diagnostic précoce virologique des enfants nés de mères séropositives.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....