spot_imgspot_img

Gabon : La CNAMGS continue la distribution de sa carte

Apres le lancement officiel de remise de la carte d’assurance à Libreville, dans la province de l’estuaire le 19 décembre, par le président de la République, la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) continue la distribution de sa carte d’assurance maladie aux personnes économiquement faibles à travers les provinces du pays. Deux cent quatre-vingt et deux personnes sur trois cent quarante et un recensés par les équipes de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) ont obtenu leurs cartes d’assurance maladie. Ce document leur permettra désormais d’avoir accès à des soins quasi gratuits dans les hôpitaux, laboratoires et pharmacies agréés par la CNAMGS.

La carte d’assurance maladie prend, en effet, directement en charge tous les actes de médecine générale, de spécialités médicales et Chirurgicales, les actes infirmiers (…), les médicaments, produits pharmaceutiques et consommables administrés pendant les soins. Mais aussi, les dispositifs médicaux et implants nécessaires aux différents actes médicaux et chirurgicaux en fonction de la nature de la maladie ou de l’accident ; la réalisation d’éventuels examens complémentaires dans un établissement privé conventionné en cas de non disponibilité dans le secteur public et les évacuations sanitaires hors du pays.

« Avec cette carte ils vont pouvoir se faire soigner, récupérer des médicaments auprès des pharmacies, obtenir des analyses de sang dans les laboratoires. Ici à Franceville, ils vont pouvoir se rendre à l’hôpital Amissa Bongo parce que c’est l’hôpital avec lequel la CNAMGS a signé une convention », a rappelé le secrétaire général de la CNAMGS, Guillaume Opaga Okouma.

« Si la consultation coûte par exemple 5.000 francs CFA, 4.000 francs CFA seront payés par la CNAMGS du fait qu’ils vont présenter la carte et 1.000 F.CFA par les assurés. C’est 20% de ticket modérateur qui correspond à la contribution de tout un chacun à cet effort de solidarité » a poursuivi Guillaume Opaga Okoumé.

Le gouverneur du Haut-Ogooué, Bertrand Moundounga, a rappelé qu’ « en recevant ces cartes, je voudrais vous inviter à en faire bon usage, en évitant des actes répréhensibles par leur utilisation frauduleuse auprès des prestataires que sont les hôpitaux, les pharmacies, les laboratoires. »

Satisfaite d’une part, sceptique de l’autre, une des bénéficiaires a émis les vœux que les centres agréés prennent en considération le geste que vient de faire le Président de la République, qui en initiant cette carte d’assurance maladie voudrait que les Gabonais et les Gabonaises moins nantis bénéficient des soins quasi gratuits.

Pour dissiper la perplexité des bénéficiaires de la carte d’assurance maladie, le directeur régional de la Santé, Jean Baptiste Atsougou, a rassuré que « les responsables des structures sanitaires ne peuvent qu’adhérer à la volonté du Chef de l’Etat. Donc, ils sont tenus à recevoir les personnes qui seront porteuses de ces cartes qui donnent droit aux soins gratuits».

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES