Gabon : L’Apomande Jet en panne un mois après son inauguration

Dénommé Apomande Jet, il devait desservir l’axe Libreville-Port-Gentil mais semble n’avoir effectué que sa sortie inaugurale avec le Premier ministre à bord. L’acquisition de ce navire figure dans la feuille de route du gouvernement, ainsi que l’avait spécifié Jean Eyéghé Ndong, le 12 juin dernier à l’Assemblée nationale : «Je peux évoquer le secteur de la Marine marchande, qui a inscrit dans la feuille de route comme action prioritaire, l’achat d’un bateau pour la Compagnie de Navigation Intérieure (CNI) pour dynamiser les transports maritimes bien sûr, et contribuer à la croissance économique et à la création d’emploi, améliorant ainsi la situation sociale des populations»

Au lieu d’un bateau, la CNI a acquis, grâce aux financements de la Banque de développement des Etats d’Afrique centrale (BDEAC deux « nouveaux » navires pour le transport des biens et des personnes entre Libreville, Port-Gentil, Lambaréné et Ndjolé.

Le navire dont il est question est un catamaran de haute technologie propulsé par un moteur MTU Mercedes capable de pousser le navire à 30 nœuds et permettant de relier Libreville à Port-Gentil en moins de deux heures. Selon la société Ipsen Logistics qui l’a transporté de son lieu d’achat au Gabon, l’Apomande Jet a été chargé le 14 septembre 2008 à Anvers sur le M/V Beluga Function et a il été réceptionné sain et sauf le 08 octobre 2008.

Pour de nombreux Port-Gentillais, ce bateau n’aura fonctionné que comme de la poudre de perlimpinpin : le temps d’une illusion. Si bien qu’ils se demandent si le navire était réellement neuf.

Pour rappel, une manne de 2,8 milliards de francs CFA avait été accordée par la BDEAC à la CNI le 20 mai dernier, représentant 30% du budget du programme de réhabilitation de la compagnie, estimé à plus de 9 milliards de francs CFA.

Ces fonds devaient permettre la construction de trois attelages constitués de pousseurs et de barges à faible tirant d’eau, compartimentés et équipés de citernes de 500 tonnes. Ces équipements destinés au transport des produits pétroliers raffinés entre les villes de Port-Gentil, la capitale économique du pays, Lambaréné et Ndjolé, devrait par ailleurs permettre de limiter les pénuries de carburant qui touchent régulièrement ces localités.

Exprimez-vous!

  1. ces petits rigolos de gabonais qui pensent que bongo soit rester sont vraiment de la vermine de première… en vérité pour eux, pour eyeghe-ndong et pour cette bande de charognards, bongo doit surtout rester pour leur permettre de voler, de tuer, de violer et saboter le pays sans craindre d’aller en prison ni de rendre des comptes ! voila pourquoi bongo doit rester pour ces chauve-souris vampires.
    pour moi il n’y a qu’une chose : se munir d’un calibre 12, d’un 9 grains et perforer un à un l’abdomen de toutes ces sangsues qui sucent le sang de notre richesse depuis 40 ans. ce n’est que de cette façon que le pays s’en sortira… tout le reste est du bavardage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,338FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....