Le Parti social démocrate (PSD, majorité présientielle) a, dans un communiqué radiotélévisé, interpellé mercredi à Libreville les plus hautes autorités françaises en réaction à la campagne de dénigrement des médias français portant atteinte à la personne du président de la République Omar Bongo Ondimba.

”C’est pour cette raison que le PSD se permet de lancer un appel pressant aux plus hautes autorités françaises afin que, nonobstant la liberté de la presse, toute réserve soit gardée concernant le président de la République gabonaise, tant dans sa gestion des affaires publiques que dans sa vie privée”, rapporte le communiqué.

Le PSD, poursuit le communiqué, par cette déclaration, voudrait pour ce faire, émettre une protestation, pour marquer sa désapprobation contre cette campagne de dénigrement d’un homme qui reste, avant tout, le chef de l’Etat et d’un peuple souverains, un chef d’Etat dont l’atteinte à sa dignité est une grave insulte pour ceux dont il conduit les destinées.

Ce parti observe depuis quelques temps que la presse française ne rate pas une occasion pour prendre à partie, le président de la République gabonaise, cette attitude, parce que répétitive, frise l’indécence et ne peut pas laisser le PSD indifférent.

La prudence observée au Gabon, dans le traitement des questions relatives aux chefs d’Etats et responsables politiques français n’est pas liée à un quelconque rapport de force, mais au respect qu’inculquent la tradition africaine et les règles diplomatiques, ce qui évite à la presse gabonaise de les prendre également à partie et découvrir des dossiers pouvant constituer, in fine, un lourd contentieux entre le Gabon et la France, estime ce parti.

La réaction du PSD dans cette affaire intervient après celles du gouvernement, du parlement et du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), rappelle-t-on.

2 Commentaires

  1. I cannot believe it! Manganga Moussavou qui defend Bongo, le Gabon n’a pas fini de me surprendre. C’est pour une villa, et une voiture que tu vends ta dignite. Votre fin sera plus dure que celle de Bongo parce que vous vous etes servis du peuble pour arriver a vos fins! Je pensais que tu etais opposant, j’espere qu’au jour de la delivrance du Gabon, vos coprs seront livres aux charognards!!!!!!!

  2. Tu as raison Maganga Moussavou, si Omar tombe tu tombera avec lui, albertine et tous les autres que toi même tu connais.

    Tu fais pitié hein!

    Il parait que la honte ne tue pas, mais le ridicule ça fait quoi?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here