spot_imgspot_img

Gabon: « Les avis que nous donnons doivent être relayés afin que les Gabonais sachent ce que pense l’opposition », Pierre Mamboundou, leader de l’UPG

Le leader de l’Union du peuple gabonais, (UPG, Opposition) Pierre Mamboundou, reçu en audience ce mardi à Libreville par le Ministre de la Communication, Laure Olga Gondjout, a déclaré que « les avis » que donnent les leaders de l’opposition doivent être relayés par les médias, autant publics que privés afin que « les Gabonais sachent ce que pense l’opposition ». Après un long entretien avec le Ministre de la Communication, de la Poste, le leader de l’UPG a d’emblée déclaré, à sa sortie d’audience, qu’il est « venu poser le problème de la diffusion des messages de l’opposition dans le pays à madame le Ministre qui est quelqu’un de très imprégné de ces problèmes ».

A ce sujet, revenant sur la place de l’opposant dans la société, il a souligné qu’ « être dans l’opposition n’est pas une tare » en ce sens, a-t-il articulé, que « l’opposition est une force de proposition, en terme d’idées ».

Pour ce qui est des médias, Pierre Mamboundou a insisté sur la question de l’objectivité en prenant en exemple sur certaines agences de presse en ligne, qui, pour lui, essaient d’être juste en donnant des informations autant de la majorité que de l’opposition.

A ce niveau, il a fustigé le comportement des chaînes nationales, qui, a-t-il indiqué, « ne filment pas et ne relaient pas » non plus les activités des partis de l’opposition.

Ainsi, avec le ministre Laure Olga Gondjout, Pierre Mamboundou a abordé le problème du décret qui réglemente les temps d’antenne pendant les périodes électorales et qui reste muet en ce qui concerne celles postélectorales.

« Nous avons estimé que quelque chose devait être fait pour que le message des partis de l’opposition, qui font partie intégrante de la vie politique de notre pays, puissent être relayés par les medias de service public », a indiqué le leader de l’UPG avant de lancer qu’il « est anormal que ce soient les médias privés qui relaient notre activité, qui rendent public les contradictions que nous constatons dans l’action du gouvernement et qui rendent public les propositions que nous faisons ».

Continuant sur la même lancée, l’ancien candidat à l’élection présidentielle a fustigé le fait que ce soit le parti majoritaire qui est « régulièrement relayé par les médias de service public alors que les partis de l’opposition ne le sont qu’à la portion congrue ».

Hormis ces questions relatives à la couverture des activités des partis de l’opposition, le Ministre de la Communication et le président de l’UPG ont évoqué le problème de Gabon télécom qui est « un problème important pour les jeunes gabonais », selon Pierre Mamboundou.

Ndlr: Gabon Télécom avait procédé, à travers des plans sociaux aux départs de plusieurs agents en 2007 et 2008.

M. Mamboundou a rappelé que « de jeunes gabonais compétents ont été déflatés et sont aujourd’hui dans des situations intenables ».

Ce qui a fait dire au leader de l’UPG que « le Ministre nous a rassuré qu’il recevrait les Gabonais qui sont dans cette situation pour voir avec eux ce qu’il est possible de faire ».

Au final, Pierre Mamboundou a affirmé que le Ministre a été très sensible à tout ce qui a été développé au cours de cet échange et qu’il prendra un certain nombre de dispositions notamment le « fait de donner à l’outil de communication gabonais un statut qui soit compatible avec sa mission ».

Ainsi, a-t- il dit, pour clore, « lorsque ces textes viendront à l’Assemblée Nationale, nous verront comment faire pour donner un coup de pouce à cette démarche extrêmement importante, salutaire pour la communication dans notre pays ».

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES