spot_imgspot_img

Gabon: Un atelier sur la surveillance et la vaccination s’est tenue à Lambaréné

Lambaréné le chef-lieu de la province du Moyen-Ogooué (centre) a abrité de lundi à mardi dernier, un atelier bilan sur la surveillance intégrée de la maladie et de la vaccination, rapporte vendredi le correspondant local de l’AGP.

L’atelier ouvert par le gouverneur de la province du Moyen-Ogooué, Jacques Denis Tsanga a permis aux séminaristes d’enrichir les connaissances en matière de prévention et de vaccination.

M. Tsanga a dit aux séminaristes que l’occasion leur a été donnée d’enrichir et d’approfondir leurs connaissances et d’améliorer leurs performances, tout en leur exhortant à donner le meilleur d’eux-mêmes de sorte que les résultats de cet atelier puissent contribuer à améliorer les indicateurs de santé du Gabon, surtout dans le domaine de la prévention.

En effet, les maladies évitables par la vaccination disposent aujourd’hui des stratégies et approches ayant fait leurs preuves sous d’autres cieux et donc susceptibles de réduire la morbidité et la mortalité au Gabon, a-t-il indiqué.

Pendant cette rencontre, la surveillance épidémiologique baromètre important de la décision va etre fortement documenté, ces stratégies ne demandent qu’à être traduites sur le terrain, a-t-il conclu.

Pour le directeur de l’Institut d’épidémiologie et de la lutte contre les endémies au ministère de la Santé, Dr Etienne Nzengue, c’est une rencontre technique importante, devenue statutaire et liée à la surveillance épidémiologique intégrée et la riposte ainsi que le bilan des activités du programme élargi de vaccination (PEV), et l’intégration de la Santé maternelle et infantile.
Cet atelier avait pour but d’échanger avec les directeurs régionaux de Santé du Gabon et tous les responsables des bases d’épidémiologie.

Ces réunions bilans, permettent d’identifier les faiblesses et ressortir les points forts et voir comment adapter les stratégies pour que les indicateurs du Gabon soient mieux apprécier non pas seulement par les autorités politiques du pays, mais aussi par les partenaires (OMS, Unicef).

Du 01 au 03 Avril 2009 dernier, un atelier identique, mais sous-régional s’était tenu à Brazzaville (Congo) au cours de laquelle certaines performances du Gabon ont été jugées insuffisantes.

Pour palier à ces manquements constatés, le ministère de la Santé publique a ainsi organisé avec l’appui de l’OMS afin que tous les différents directeurs régionaux de santé puissent faire des efforts pour l’amélioration de ces indicateurs.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES