spot_imgspot_img

Gabon : Les tortues marines à l’honneur

A l’occasion de la 2e édition de la Journée nationale des tortues marines, la commune du Cap Estérias, à une trentaine de kilomètres au Nord de Libreville, a accueilli le 11 avril dernier une série de manifestation organisées par les ONG environnementales pour la sensibilisation des jeunes générations à la protection de ces espèces. Principal site de capture des tortues marines, le Cap Estérias a permis aux jeunes participants, à travers des activités ludiques, de mieux comprendre le rôle de la protection des tortues marines dans l’équilibre écologique et la préservation de la biodiversité.

Placée sous le thème «Protégeons les tortues marines», la 2e édition de la Journée nationale des tortues marines s’est déroulée le 11 avril dernier dans la commune du Cap Estérias, à une trentaine de kilomètres de Libreville, principal site de capture des spécimens de cette espèce protégée.

Organisée par les ONG environnementales engagées dans la protection de ces espèces, notamment WCS, WWF, ASF et Ibonga, en collaboration avec la municipalité du Cap Estérias, cette journée a permis aux jeunes de Libreville de découvrir la portée de la protection de ces espèces pour l’équilibre des écosystèmes locaux et la préservation de la biodiversité.

Plusieurs manifestations et activités ludiques ont ponctué cette journée, notamment le concours de dessin sur le thème de la protection des tortues marines, la projection de films, l’organisation de matches de football et la présentation de sketches de théâtre sur ce thème.

«Je suis très contente car on a eu beaucoup d’élèves qui sont venus participer à l’événement, ça a été une réussite et j’espère que dans les mois qui suivent, nous pourrons poursuivre ce programme de sensibilisation», a déclaré Aimée Sanders, membre du comité d’organisation de l’événement.

«Le choix du Cap Estérias n’a pas été fait au hasard. Le Cap Estérias c’est l’usine de la capture des tortues marines et il faut canaliser les captures parce que les populations en général aiment beaucoup cette espèce. Mais il faut savoir que c’est une espèce légalement protégée», a expliqué le maire de la commune du Cap Estérias, Séraphin Medico.

La lutte pour la conservation des tortues marines au Gabon est menée depuis plusieurs années par les ONG et les partenaires au développement, notamment l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

Des programmes de visite des tortues luths sont souvent organisés le long du littoral partant de Libreville, notamment au Parc de Pongara, à Mayumba à l’extrême sud à la frontière avec le Congo Brazzaville.

La tortue luth présente au Gabon est la plus grosse tortue marine du monde, pouvant atteindre 2,4 mètres de long et plus de 700 kg, avec une corpulence moyenne de 2 m pour 400 kg.

La ponte des tortues est fragilisée par le comportement humain mais peut encore être perpétuée grâce à de simples actions éducatives pour les enfants et les populations vivant des produits de la pêche.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES