spot_imgspot_img

Gabon: La communauté universitaire a rendu un dernier hommage au plus ancien enseignant de l’UOB, Alphonse Ignace Patinon Aikepvi

La communauté universitaire, conduite par le recteur, Pierre Fidèle Nze Nguema, a rendu un dernier hommage vendredi dernier à l’Université Omar Bongo (UOB), au plus ancien enseignant de l’institution, Alphonse Ignace Patinon Aikepvi, journaliste de formation, spécialiste en Histoire Médiévale de l’Afrique au Département d’Histoire.

Alphonse Ignace Patinon Aikepvi est décédé à Libreville le 29 mars dernier à l’âge de 67 ans après avoir exercé de 1972 à 1997.

« Nous sommes réunis ce jour pour rendre un dernier hommage à notre ami, collègue, maître », a déclaré le Pr. Ange Atos Ratanga qui l’a côtoyé depuis la France et qui l’aurait convaincu de revenir enseigner a l’Université nationale de Libreville, actuelle UOB.

Prononçant l’oraison funèbre intitulée « Pour feu Patinon Aikepvi Alphonse Ignace », son fils Patinon Yves Laurent a retracé le parcours élogieux de son père tout en exprimant la profonde douleur qui frappe leur famille et le monde universitaire.

« Il est né à Abomey cité du Royaume du Dahomey (actuel Abomey), le 2 février 1942 où il grandit, et fit ses études jusqu’à l’obtention de son baccalauréat. Les mouvements politiques le contraignent à chercher une terre d’asile au Gabon en 1958 », a déclaré Patinon Yves Laurent.

« Il fut surveillant au lycée national Léon Mba ensuite maître d’études au collège Moderne d’Akébé jusqu’en 1961. Il partit en France faire ses études d’où il revient en 1970 avec un doctorat en philosophie et un diplôme d’étude approfondie (DEA) en histoire, obtenus à l’Université Paris 10 Nanterre, et avec un diplôme en journalisme », a-t-il ajouté.

Faisant un témoignage de leurs rapports, Atos Ratanga a rappelé au corps universitaires « qu’il était le plus ancien enseignant de l’Université Omar Bongo (UOB). En effet, c’est le Gabon qui va l’envoyer en France avec Albert Yangari et Lemboumba pour faire des études de journalisme ».

Pierre Fidèle Nze Nguema, recteur de l’UOB, clôturant cette cérémonie a quant à lui indiqué que le Pr. Patinon est « une preuve éloquente du panafricanisme. Il a donc durant toute sa vie formé des cadres gabonais. Patinon nous inspire les valeurs de l’intégration africaine ».

Le professeur Patinon a exercé également la profession de journaliste; ce qui lui valut d’être sollicité au Comité de rédaction du journal français le Monde. Son amour pour le journalisme va l’amener à faire un tour par la radio panafricaine Africa N°1 où il animait une émission « Au rendez-vous de l’histoire africaine », avec le professeur Sekene Modi Sissoko.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES