spot_imgspot_img

Gabon : Bongo Ondimba prend du repos

La Présidence de la République a annoncé le 6 mai dernier que le chef de l’Etat avait décidé de suspendre ses activités jusqu’à nouvel ordre pour «se ressourcer dans le repos» suite au décès survenu le 14 mars dernier de son épouse, feue Edith-Lucie Bongo Ondimba. Les audiences présidentielles ont donc été suspendues sine die, et le chef de l’Etat a confié la supervision du Conseil des ministres du 7 mai au vice-président, Didjob Divungi Di Ndingue.

Le chef de l’Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba, âgé de 74 ans, a décidé le 6 mai dernier de la «suspension momentanée de ses activités» suite au choc émotionnel causé par le décès survenu le 14 mars dernier de son épouse, la Première dame du Gabon Edith-Lucie Bongo Ondimba.

«Pendant plus de trois ans le président de la République, chef de l’Etat, El Hadj Omar Bongo Ondimba, a vécu une épreuve particulièrement difficile avec la maladie de son épouse, feue la Première dame Edith-Lucie Bongo Ondimba», explique le communiqué de la Présidence lu le 6 mai dernier à la télévision nationale.

«Cette longue épreuve et cette perte cruelle ont profondément marqué le président de la République malgré les soutiens nombreux reçus au rang desquels celui du peuple gabonais. Ayant su faire preuve d’un courage et d’un sens de l’Etat exemplaire, le chef de l’Etat reprit néanmoins immédiatement ses activités habituelles en dépit du deuil qui le frappait», poursuit le communiqué.

«A la demande pressante et renouvelée de la famille, de plusieurs personnalités politiques du pays qu’il a reçues et dans le souci de s’inscrire dans la tradition gabonaise du veuvage, le président de la République a décidé de la suspension momentanée de ses activités, suspension qu’il mettra à profit pour se ressourcer dans le repos», annonce la Présidence à Libreville.

«De ce fait, toutes les audiences présidentielles sont suspendues jusqu’à nouvel ordre», conclu le texte.

A cet effet, le chef de l’Etat a expressément mandaté le vice-président, Didjob Divungi Di Ndingue, pour superviser le Conseil de ministres qui s’est tenu dans la matinée du 7 mai à Libreville.

C’est d’ailleurs le vice-président de la République qui représentera le chef de l’Etat le 9 mai prochain à l’investiture du nouveau président sud africain, Jacob Zuma du Congrès national africain (ANC), qui a été élu le 6 mai dernier par les 400 députés, à l’ issue de l’élection du 22 avril dernier, où l’ANC avait raflé 65,9% des suffrages.

Exprimez-vous!

  1. Quand je vous disais que l’ere BONGO s’aproche de la fin vivement que cela se fasse rapidement et puisse le tout puissant nous debarassé de cet icone du passé qui a fait tant de mal a notre pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES