Au premier trimestre 2009, le prix de vente moyen des deux qualités de pétrole brut commercialisées par Total Gabon (Mandji et Rabi Light) s’est élevé à 40,0 $/baril, en baisse de 56% par rapport au 1er trimestre 2008 (89,9 $/b), mais en ligne avec l’évolution du prix du Brent.

Au 1er trimestre 2009, la part de production de pétrole brut, opérée et non opérée, liée aux participations de Total Gabon a été de 59,2 Milliers de barils par jour (kb/j) contre 59,1 kb/j au 1er trimestre 2008. Cette stabilité résulte essentiellement des éléments suivants :

a) -7% liés au déclin naturel de certains champs et compensés partiellement par l’optimisation des puits existants et l a mise en production de nouveaux puits forés ;

b) +7% liés à des arrêts programmés et non programmés moins importants au 1er trimestre 2009 qu’au 1er trimestre 2008 sur les productions opérées et non opérées du champ de Rabi-Kounga opéré par Shell Gabon.

Le chiffre d’affaires du 1er trimestre 2009 s’élève à 225 M$ contre 398 M$ au 1er trimestre 2008, soit une baisse de 44%, résultant principalement de la baisse des prix moyens de vente entre les périodes, et des variations des productions commercialisées.

Le résultat net du 1er trimestre 2009 s’établit à 20 M$, contre 111 M$ au 1er trimestre 2008, soit une baisse de 82%, résultant principalement de l’impact de la baisse des prix de vente des bruts commercialisés, de la variation des stocks de brut entre les deux périodes et de charges d’amortissement plus importantes liées au re-développement du champ d’Anguille.

Au 1er trimestre 2009, les investissements s’élèvent à 49 M$ contre 110 M$ au 1er trimestre 2008. Cette baisse résulte de réalisations moins importantes, concernant principalement le re-développement du champ d’Anguille.

Compte tenu de ces éléments, la capacité d’autofinancement globale s’élève à 100 M$ au 31 mars 2009 contre 152 M$ au 31 mars 2008, soit une baisse limitée à 34%.

(C) Finance Plus

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here