Le Dr. Daniel Mengara demande son passeport au Ministre de l'intérieur et aux ambassades du Gabon en France, et aux USA

Dr. Daniel Mengara
Dr. Daniel Mengara

Devant ce qui paraît de plus en plus comme une machination orchestrée par le régime bongoïste pour empêcher le Dr. Daniel Mengara, candidat déclaré à la présidence de la République gabonaise, d’obtenir son passeport gabonais en vue de se rendre prochainement au Gabon porter son message d’espoir et de renouveau au peuple gabonais, le leader du BDP-Gabon Nouveau est monté au créneau cette semaine en écrivant des lettres non seulement au Ministre de l’intérieur, mais également aux ambassades et Consulats du Gabon en France, à New York et à Washington, pour demander que son droit au passeport gabonais, bloqué sous OMar Bongo, lui soit enfin restitué.

Une délégation de la Coalition Nationale du Refus et de Salut National conduite par Rodrigue Angoué Malékou et Thierry Obiang s’est rendue une fois la semaine dernière, puis par deux fois cette semaine à l’Ambassade du Gabon à Paris avec une lettre en direction de l’ambassadeur et une autre à l’endroit du Consul, sans résultat, le personnel de l’ambassade traitant plutôt le dossier Mengara comme un dossier empoisonné et renvoyant la délégation aux ambassade et consulat du Gabon aux USA.

Affaire à suivre…

Ci-dessous la lettre au ministre de l’intérieur, et en liens, le lien vers les PDF des diverses lettres.

PDF de la lettre au Ministre de l’intérieur: Cliquez ici.
PDF de la lettre à l’Ambassadrice du Gabon en France: Cliquez ici.
PDF de la lettre au Consul du Gabon en France: Cliquez ici.
PDF de la lettre à l’Ambassadeur du Gabon aux USA: Cliquez ici.
PDF de la lettre à l’Ambassadeur du Gabon à l’ONU: Cliquez ici.


BONGO DOIT PARTIR

Bureau du Président

M. Jean-François Ndongou
Ministre de l’intérieur
République du Gabon

N/R : BDPGN/USA/DIR/PR/DM/090701/004

OBJET : Demande de rétablissement du droit au passeport.

Monsieur le Ministre,

Par cette lettre je soumets à votre attention les manquements de l’Etat gabonais à mon égard et à l’égard des autres Gabonais qui, comme moi, se sont retrouvés arbitrairement privés de leur droit au passeport gabonais au cours des dernières années.

En ce qui me concerne tout particulièrement, il se trouve que toutes mes tentatives de me faire établir un nouveau passeport suite à l’expiration du premier se sont retrouvées infructueuses. Ma première tentative remonte à 2004 quand, en prévision de l’expiration de mon passeport, je tentai, comme il se doit, un renouvellement quatre à six mois avant l’expiration du document. Cette première tentative, comme celles qui ont suivi, sont restées lettre morte, inexplicablement.

Bien que, avant 2007, je ne fus jamais entièrement sûr de ce qui pouvait occasionner un tel blocage, ce n’est que suite à ma rencontre le 27 septembre 2007 au New Jersey avec l’évêque Mike Jocktane, Conseiller personnel de feu Monsieur Omar Bongo Ondimba, que j’en eus la confirmation.

M. Jocktane confirmait en effet, dans la vidéo documentant notre rencontre du 27 septembre 2007, que M. Bongo était non seulement au courant de ce problème de passeport, mais semblait en être personnellement responsable puisque, de l’aveu même de son Conseiller personnel l’évêque Mike Jocktane, l’établissement de mon passeport, ou la discussion de l’éventualité de sa délivrance, était conditionné par mon acceptation préalable de rencontrer Omar Bongo. Pour preuve, je vous invite à visualiser, sur le site du BDP-Gabon Nouveau (https://www.bdpgabon.org), la vidéo de ma rencontre de 2007 avec Monsieur Jocktane (Prière de taper les mots clés « rencontre mengara jocktane » dans le champ de recherche du site Web du BDP-Gabon Nouveau et visitez l’article intitulé : « BDP Gabon Nouveau: La vidéo vérité du meeting Daniel Mengara – Mike Jocktane aux Etats-Unis le 27 septembre 2007 »). Mes propres renseignements ont, par la suite, clairement établi que mes papiers de passeport se trouvaient, en effet, bloqués au niveau du bureau de feu Monsieur Omar Bongo lui-même.

Vous comprendrez, Monsieur, qu’au vu d’un tel aveu de la part du Conseiller personnel du Président de la République, de surcroît envoyé aux Etats-Unis comme facilitateur de la réunion avortée entre M. Bongo et moi-même en 2007, je fus, en fait, l’objet d’un chantage de la part de Monsieur Bongo pendant un certain nombre d’années, chantage qui semblait ainsi suggérer que mon passeport ne me serait jamais délivré tant que je n’aurais pas accepté de le rencontrer. Ayant,  hélas, refusé par six fois de rencontrer Monsieur Bongo, il me semble que de son vivant, je n’aurais jamais obtenu de lui qu’il respectât mon droit au passeport gabonais, et donc, à une citoyenneté gabonaise qui me revient de droit.

J’ose cependant espérer que, Monsieur Bongo étant décédé (Dieu ait son âme), vous pourrez dans les meilleurs délais me rétablir dans mon droit au passeport gabonais, donc à la citoyenneté gabonaise dont on semble m’avoir privé depuis 2004.

Mon droit à la citoyenneté gabonaise, et partant, celui de tous les Gabonais privés de passeport, étant inaliénable, nous osons espérer que le préjudice subi au cours de toutes ces années de privation de citoyenneté sera assez évident à vos yeux pour en justifier la réparation immédiate.

Ceci est d’autant plus urgent que vous me savez sans doute déclaré comme candidat à la présidence de la République gabonaise depuis le 20 juin 2009 à Paris. J’aimerais, dans ce contexte, me rendre très prochainement au Gabon me mettre au contact des populations pour lesquelles j’ai décidé de me présenter, aux fins de leur porter le message d’espoir et de renouveau qui est le mien.

C’est dans ce contexte que je sollicite urgemment de vous une action en redressement dans les délais les plus urgents. Je suis prêt, dans le cadre de la coordination que vous voudrez bien mettre en place avec les membres de la Coordination Nationale de mon mouvement au Gabon, à aller à Washington ou à New York (plus proche de mon lieu de résidence), y rencontrer l’ambassadeur du Gabon, de préférence en présence des personnes chargées d’enregistrer les demandes de passeport biométrique, aux fins de me permettre l’accès à ce document dans les meilleurs délais. Les années de privation que j’ai subies valent bien qu’attention particulière et urgente soit donnée à une situation qui n’a que trop perduré et qui demande réparation immédiate par le représentant et serviteur de l’Etat, donc du peuple, et donc de moi, que vous êtes.

Dans l’attente, je vous prie d’agréer, Monsieur, mes salutations les plus distinguées.

Fait à West Orange (New Jersey USA), le 1er juillet 2009

Dr. Daniel Mengara
Président
BDP-Gabon Nouveau

BDP-Gabon Nouveau
P.O. Box 3216 TCB
West Orange, New Jersey, 07052, USA
Tel: 973-447-9763
Fax: 973-447-9763

Appliations:

  • Ambassades (Etats-Unis, France, Afrique du Sud, UE, UA, Royaume Uni, etc.)
  • Madame Rose Francine Rogombé, Présidente intérimaire de la République
  • M. Léonard Andjembé, Président intérimaire du Sénat
  • M. Guy Nzouba Ndama, Président de l’Assemblée Nationale
  • Madame Marie Madeleine Mborantsuo, Présidente, Cour Constitutionnelle
  • Médias

PDF de la lettre au Ministre de l’intérieur: Cliquez ici.
PDF de la lettre à l’Ambassadrice du Gabon en France: Cliquez ici.
PDF de la lettre au Consul du Gabon en France: Cliquez ici.
PDF de la lettre à l’Ambassadeur du Gabon aux USA: Cliquez ici.
PDF de la lettre à l’Ambassadeur du Gabon à l’ONU: Cliquez ici.

Exprimez-vous!

  1. Messieurs,

    Vous déplacez le débat. Si Monsieur Mengara n’a pas la possibilité de rentrer au Gabon, qu’il délègue un membre du BDP vivant au Gabon pour l’élection présidentielle. Je pense qu’il y a suffisamment de valeureux gabonais du BDP capables de se présenter et de défendre les couleurs du Parti BDP lors des prochaines élections, sauf si le BDP n’est réduit qu’à la personnalité de son président, alors dans ce cas ce serait dommage et totalement immature. Monsieur ben Moubamba est bien rentré au pays sous la protection ni de Dieu, ni des Etats Unis, il a organisé sa conférence de presse tranquillement, et présenter sa candidature à la présidentielle anticipée. Rapprochez vous de lui pour savoir comment il a procédé, cessez vos enfantillages et querelles inutiles, l’argument de dire qu’un candidat n’a pas mangé l’argent du président Omar Bongo ne tient plus la route, les gabonais s’en foutent, ce qu’ils veulent ce sont des candidats crédibles qui proposent des choses réalistes. Il est plus que temps de vous organiser, surtout au niveau national (Logistique et financier), si vous voulez un tant soit peu compter sur l’échiquier politique gabonais.

  2. Mon frère MBOUMBA,
    (Excuse moi si je te tutoie mais je tiens à te parler en FRERE)
    Ne sois pas trop dur avec notre frère SAVORGNANT.
    Nous comprenons que l’etudiant, par ses propos, n’a pas encore l’esprit vif de l’age et que par conséquent n’a pas encore une faculté d’analyse mature capable de comprendre les nuances et sous-entendus contenus dans un discours, qui plus est, politique.
    Certes notre frère SAVORGANT a été un peu trop cru dans ses paroles mais, même si nous ne l’approuvons pas, nous pouvons le comprendre. 42 ans d’une gestion plus que douteuse (Et là encore j’atténue mes propos) peuvent rendre superbement un être pensant et désireux d’un futur meilleur agressif par avidité de liberté.

    Frère étudiant,
    Il est vrai que nous avons souffert des faux partisans au changement qui, après avoir manger à la table du peuple sont allés se gouinfrer à la table du roi en discréditant le peuple. Cependant, ceci n’est pas une raison de se méfier systématiquement de tous ceux qui défendent ou prétendent défendre les libertés et droits des patriotes gabonais. Avant de juger quelqu’un sur ce qu’il n’a pas fait ou ne pourra pas faire, il faudrait lui donner la champs libre, la possibilité de gérer. Après seulement, ta critique aura on sens d’être.

  3. Cher étudiant Gabonais,je te conseille d’éviter de rejeter les évidences, cela pourrait t’enmener un jour à douter de ta propre existence sur cette terre.
    On n’a pas besoin de voir la video de MENGARA et Mike JOKTAN pour savoir que Bongo a toujours utiliser cette méthode antidémocratiques pour rallier les opposants à sa cause. Abessolé et Mamboundou en sont des exemples concrèts.
    Je comprends votre embarras lorsque l’on parle de cette vidéo, mais les choses cachées finissent toujours par sortir au grand jour. Le DR MENGARA a bien fait de prendre soin d’enregistrer cette conversation, car les PDGISTES l’auraient traité de tous les noms sans cette preuve. C’est grace à cette stratégie du Dr MENGARA qu’en Europe la démocratie fonctionne. Il faut prendre l’habitude de dévoiler les oeuvres machiavéliques de nos politiques si l’on veut une vraie démocratie dans notre pays.

    Peut-être que vous avez profité du système Bongo et que votre conscience vous empêche de franchir la ligne de l’honnêteté, mais sâchez que le mensonge prend l’ascenseur et la vérité prend toujours l’escalier. Mais la vérité finit toujours par rattraper le mensonge qu’on le veuille ou pas.
    Je vous prie de rejoindre le camp des hommes honnêtes et vous vivrez heureux jusque dans l’au-delà.

    Que Dieu vous bénisse

  4. Mais Savorgnan, Si c’est ça etre partisan de Mengara, je prefere ne pas acceder à ce groupe. t’as vu la grossiereté de tes propos. Lorsqu’on est offusqué, je ne pense pas qu’on reponde automatiquement par les injures. est-ce de la sorte que vous comptez encadrer le Dr MENGARA et par voie de consequence le GABON?
    Mais vive la DICTATURE!!! on ne doit point vous contresdire quoi…
    Non Monsieur, la violance n’emmene nulle part…
    il faut simplement conscientiser ton Frere l’Etudiant, qui je pense est immature, en lui apportant des preuves de dementir; la force de l’argument et non l’argument de la force.
    en te lisant j’ai l’impression que t’es plus PDGiste que lui, oui l’oppression, la tyranie qui a maintenu Bongo au pouvoir pendant pres de 42 ans ressortent un tout petit peu dans tes lignes. est-ce le comportement des membres du ex-BDP et de son President? Tchouooooooooooooooooo!!!

  5. M. Mengara en tant que Gabonais à droit à son passeport. Et en tant qu’étudiant, la simple honnêteté intellectuelle devfait vous guider et laisser les jugements de valeur. Je n’ai pas besoin de suivre la vidéo pour comprendre que tout gabonais à droit à un passeport sans pourtant devoir rencontrer le président. Alors svp, laisser votre titre d’étudiant qui n’en n’a pas l’air. Sinon relisez la constitution de la république gabonaise. ca peut être un bon sujet d’étude si vous voulez rester un éternel étdiant.

  6. Voilà un autre imbécile bongoïste qui ne sait pas de quoi il parle. Mengara n’a jamais été un menteur et il ne ment jamais. Ce sont des gens comme vous qui servez le mal qui etes des menteurs.
    Si vous êtes étudiant comme vous dites, alors honte à vous car vous êtes la honte de votre pays. Vious avez regardé quelle vidéo avec attention? Vous avez bâclé votre visionnage comme le bon bongoïste que vous êtes. La raison pour laquelle personne n’a jamais publiquement démenti cette affirmation de Mengara c’est que la plupart des gens sérieux ont pris le temps de voir la vidéo. En visionnant, ils ont constaté, entre la minute 10:40 et la minute 12:00, que Joctane mentionne le passeport dans la foulée où il dit, comme explication d but de la réunion, que:

    «  » »C’était aussi pour vous [DANIEL MENGARA] l’occasion de recevoir du Président de la République les assurances [LESQUELLES?] que tout était fait pour que vous puissiez rentrer au Gabon [QUOI, IL FAUT UNE PERMISSION SPECIALE?]. C’était pour vous l’occasion d’avoir des informations aussi [DE LA BOUCHE DE BONGO LUI-MEME] sur la sitaution de votre passeport [DONC BONGO SAVAIT TOUT SUR LE PASSEPORT BLOQUÉ DE MENGARA!!!!???]. » » »

    ALORS, idiot d’étudiant, quelle vidéo as-tu visionné? Mes commentaires en majuscules que j’ai insérés dans la citation de Jocktane te montrent-ils que Bongo ignorait le problème du passeport de Daniel Mengara? Ce que Jocktane dit est clair: Bongo voulait rencontrer Mengara (plusieurs tentatives avaient avorté avant celle-ci, selon Jocktane), et que l’un des objectifs de la rencontre c’était pour facilter le retour de Daniel Mengara au Gabon (que Bongo bloquait, bien évidemment), pour pouvoir justement discuter du passeport (pourquoi est-ce Bongo lui-même qui doit donner des informations sur le passeport de Mengara?).

    Mengara a raison, Bongo le faisait chanter sur le problème du passeport. C’est clair dans les paroles de Jocktane. Si cet idiot d’étudiant ne peut pas le comprendre, alors va planter le manioc au village.

  7. Vous êtes un gros menteur, j’ai suivi avec attention la vidéo de rencontre que vous aviez eu avec l’évêque Mike Jocktane. A aucun moment, Mr Jocktane vous dit que feu Monsieur Omar Bongo Ondimba était au courant de votre problème de passeport et qu’il en était responsable. Quand on être un homme politique responsable, il s’agit pas de crier ou porter des injures a l’encontre d’autres formations politiques. Mais plutôt œuvré pour l’amélioration des conditions des Gabonais. A lieu de colporté des mensonges dont vous excellé, posé vous la question qu’es que je peux apporter de plus au Gabonais. Vous êtes à l’image de tous les faux oppossant au Gabon. En premier lieu le menteur Paul Mba abessole, Pierre Claver Maganga Moussavou, l’ honnorable Pierre Manmoudou, Zachari Myboto et bien d’autres…. Dont le but était de faire un maximum de bruit, sans rien à apporter au concitoyen. Un fois terminer on sait la ou il se trouve.

  8. C’est le moment, de passer à l’action, il faut absolument que Mr MENGARA Rentre au Gabon, de tout les moyens possible, sous la protection des Etats Unis et de DIEU.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Interview du Dr. Daniel Mengara sur Résistance TV

EMISSION SPECIALE - DANIEL MENGARA EST L'INVITE DE RESISTANCE TV Cliquez ici pour voir la vidéo sur Facebook: https://www.facebook.com/ResistanceTv/videos/1002940756769055/

Depuis Washington, le Dr. Daniel Mengara appelle à la résistance: Les Américains soutiendront la révolution

Prenant part à la marche que les Gabonais des Etats-Unis ont organisée à Washington le 29 juillet 2009, le Dr. Daniel Mengara a, devant...

Communiqué : Suite aux arrestations d’activistes au Gabon, la 3e Voie/DTE et Marc Ona Essangui appellent le peuple à la mobilisation générale

Marc Ona Essangui, acteur de la société civile de passage en France, a tenu, ce mercredi 1er juin 2016, une réunion conjointe par Skype...

Casmir Oye Mba en visite aux Etats-Unis

Le vice-président de l’Union nationale, Casimir Oye Mba, séjourne depuis le 12 mai dernier aux Etats unis. Il est accompagné du vice-président Jean...

Communiqué DTE : Rencontre Mengara/Oyé Mba à New York ce vendredi 13 mai

Le Dr. Daniel Mengara, Porte Parole de la dynamique 3e Voie/DTE et Président du mouvement « Bongo Doit Partir-Modwoam » a rencontré, ce vendredi...

Dr. Daniel Mengara a participé à un briefing à la Maison Blanche ce lundi 22 février

Le Dr. Daniel Mengara, leader du mouvement Bongo Doit Partir (BDP-Modwoam), a pris part dans la matinée du lundi 22 février à un briefing...

Suivez-nous!

1,335FansLike
125FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Covid-19 : Le Gabon en phase critique de l’épidémie

Selon le Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus au Gabon (Copil), le pays est en phase...

Covid-19 : la vie prend-elle le pas sur les mesures barrières ?

Doit-on parler d'inconscience, d'irresponsabilité, d'insouciance ou d'imprudence des populations au moment où, un peu partout, en dépit de la nécessité de respecter les mesures...

Covid-19 : communication et sanction doivent aller de pair

Les multiples sorties auxquelles se livrent les autorités administratives jouant un rôle de premier plan dans la lutte contre la propagation du Covid-19, ressemblent...

Gabon | Investissement : Vous pourrez désormais créer votre entreprise en ligne !

Dans le cadre de l’amélioration de son climat des affaires après la perte de précieux points dans les derniers classements du rapport Doing Business,...

Total Gabon : 30 milliards de dividende payables à partir du 11 juin

Les actionnaires de Total Gabon percevront à partir du 11 juin prochain leur dividende net d’impôts au titre de l’exercice 2019 de 11 dollars...