Daniel Mengara
Dr. Daniel Mengara

Le Dr. Daniel Mengara, premier candidat gabonais déclaré à l’élection présidentielle anticipée depuis le 20 juin lors d’une conférence de presse à Paris, qui devait arriver à l’aéroport de Libreville au Gabon ce dimanche 19 juillet à 23h35, a vu son arrivée retardée par une grève des pilotes de la Royal Air Maroc.

Le Dr. Daniel Mengara arrivera finalement à Libreville lundi 20 juillet à 19h25 par un vol de la compagnie allemande Lufthansa, suite à l’annulation du vol de dimanche par la compagnie aérienne marocaine.

Dans le cadre de ses activités lors de son séjour au Gabon, Daniel Mengara compte se rendre à Minvoul se recueillir sur la tombe de sa maman. Il animera également, mercredi 22 juillet à 15h00, une conférence de presse de déclaration solennelle de candidature à la Chambre de Commerce de Libreville.

La mère de Daniel Mengara est décédée le 4 juillet dernier suite à des complications asthmatiques et respiratoires rendues fatales par le manque de structures sanitaires adéquates dans la petite ville de Minvoul. La tentative d’évacuation de la maman sur Oyem aux frais et à l’initiative de la famille fut tentée trop tard, le médecin soignant de Minvoul ayant mal diagnostiqué la condition de la maman.

L’opportunité du voyage de Daniel Mengara au Gabon n’a été rendue possible que grâce à l’obtention d’une prorogation spéciale de son passeport expiré par l’ambassadeur du Gabon à Washington. Daniel Mengara s’était, en effet, rendu le 10 juillet à l’ambassade du Gabon à Washington dans une tentative de se faire établir un tenant lieu de passeport pouvant lui permettre de se rendre au Gabon se recueillir sur la tombe de sa mère qu’il n’avait pas revue depuis plus d’une décennie à cause du blocage de la délivrance de son passeport par Omar Bongo.

Le Dr. Daniel Mengara ne put cependant obtenir le tenant-lieu de passeport désiré car, au jour du vendredi 10 juillet, l’ambassade du Gabon à Washington n’avait plus de formulaires de tenant-lieu de passeport. D’où l’apposition spéciale par l’ambassadeur d’une prorogation spéciale sur le passeport expiré du Dr. Daniel Mengara qui permettra enfin à l’opposant de se rendre au Gabon se recueillir sur la tombe de sa mère.

Le Dr. Daniel Mengara mettra également à profit son séjour pour formaliser sa candidature à la présidence de la République gabonaise après 11 ans d’exil politique aux Etats-Unis.

Le calendrier exact du voyage de Daniel Mengara sur le Gabon sera communiqué dans les tous prochains jours sur le nouveau site de campagne du candidat Mengara, auquel l’on peut désormais accéder par le lien : https://www.mengara.com.

BDP-Gabon Nouveau
P.O. Box 3216 TCB
West Orange, New Jersey, 07052, USA
Tel: 973-447-9763
Fax: 973-447-9763

1 COMMENTAIRE

  1. à Moudadi et assey

    Je pense qu’un vrai patriote ne doit pas insulter ses frères en pareil circonstance,surtout quand nous luttons tous pour faire partir le systeme Bongo.
    Vous me donnez l’impression de mal connaitre le Gabon.Je ne suis pas contre Monsieur Mengara,je salue le travail qu’il a abattu depuis des années mais il n’a aucun poids politique et il ne pourra l’avoir en 40 jours.combien des gabonais se connecte sur le net?et combien visite ce site?
    Moi jai connu Mengara depuis des années mais c’est parceque je suis connecté tous les jours depuis des années.
    IL peut se rallier à n’importe qui il veut mais l’idée de se porter candidat est mauvaise.c’est faire une mauvaise lecture de la politique.
    MONSIEUR MENGARA NE DEPOSEZ PAS VOTRE CANDIDATURE.

  2. Salut a tous jeunes et vieux, frères et sœurs, j’ai suivi votre discussion et je voudrais vous recommander de vous calmer et d’être positif. Arrêtez de vous échanger des mots déplacés. Comme quelqu’un l’a si bien dit l’Afrique a besoin des jeunes leaders dynamiques qui apporteront le changement dont le Gabon a besoin aujourd’hui plus que jamais. Le Docteur n’est pas mal comme candidat. Je pense qu’il fera le poids. Ce qu’il doit faire c’est d’avoir un directeur de campagne très dynamique, effective et efficace qui le conduira à la victoire. Personne n’a cru qu’Obama allait gagner les élections présidentielles aux Etats-Unis. Etonné, choquée, estomaqués les blancs et quelques noirs qui n’y croyaient ont été témoins d’un changement de renommé mondial. Alors ce je voudrais dire le Gabon doit changer. Nous pouvons assurer la victoire au doc si nous nous serons les coudes, et si nous nous investissons tous sur lui. L’Afrique et le Gabon en particulier ne vont pas continuer à tolérer la dynastie du pouvoir du père au fils. Bongo a géré pendant 41 ans et avec sa famille. Faisons place au changement réel. Donnons la chance au jeune docteur de faire preuve de ses capacités à diriger le Gabon de manière effective et efficace.
    Le Gabon nous appartient à tous et nous avons le devoir de bien le diriger. Faisons confiance à la jeunesse et à son dynamisme.
    Je suis un analyste de science politique et il y a se qu’on appelle la culture politique qui se transmets et qui est très dynamiques.
    Je voudrais docteur vous encourager et vous aurez besoin des stratégistes en politiques qui vous aiderons a gagner. Vous pouvez le faire. Oui nous pouvons. Empreignez vous des exemples autour de vous faites d’eux vos fondations moi, je suis pour le changement total : elevons tous qui étaient avec bongo et prenons du sang frais mais gardons le vieux pour la sagesse et des conseils.
    Oui vous le pouvez.
    Unissions nous tous pour la renaissance du Gabon et son développement et pour le bien être de sa population
    UN SEUL GABON, UN SEUL PEUPLE

  3. A faire suivre le plus largement possible

    Ma Sœur, Mon Frère,

    Regarde autour de toi. Regarde au fond de ton âme et de ta conscience
    avant de décider qui va être ton président de la république cette
    fois.
    Il est hors de question que tu commettes une fois de plus l’erreur de
    voter pour quelqu’un que tu ne connais pas très bien.
    Tu ne peux pas voter pour une personne sous prétexte qu’on dit qu’il a
    de l’argent.
    Exemple : quand le président Bongo était arrivé au pouvoir en 1967, il
    était comme tout autre Gabonais, sans argent, sans biens! 41 ans
    après, ses frères et amis français, à qui il a remis toutes les
    richesses du Gabon, nous ont appris qu’il a acheté une bonne partie
    des immeubles de Paris.
    Certains Français n’ont pas caché leur colère, reprochant à notre
    président d’avoir appauvri son propre pays rien que pour se maintenir
    au pouvoir.
    En effet, on mène une vie misérable en pleine capitale Libreville.
    En 41 ans, le Gabonais de Venez-voir, de Kinguélé, des Akébés, de
    Dragon, de Bellevue, de Petit Paris, de Lalala et des autres
    quartiers, est devenu un braqueur, un voleur, un escroc, un
    alcoolique, un découragé et sans ambition.
    Quand tu lui poses la question de savoir pourquoi tu vas encore voter
    pour quelqu’un qui est contre ton avenir et celui de tes enfants, il
    répond : « On va encore faire comment?».
    Et un autre d’ajouter : « Nous avons tout de même la paix ».
    Aujourd’hui, toi qui lis cette lettre je te pose une question du fond
    de ta conscience: le chômeur qui cherche du travail sans trouver,
    rentre chez lui et ne sait pas de quoi nourrir ses enfants, ne peut
    pas envoyer son enfant à l’école et sa femme à l’hôpital, il voit sa
    fille se prostituer pour manger ou pour ressembler à l’enfant du
    voisin, il entend chaque jour sa femme menacer de divorcer, ce
    Gabonais est t’il en paix ?
    Les milliers de Gabonais malades sans médicaments, sont-ils en paix ?
    Des centaines de Gabonais locataires à vie, sont-ils en paix ?
    Si tu as une petite caméra ou simplement un téléphone avec caméra, je
    te prie d’aller à l’hôpital général (CHL), à Jeanne Ebori, à Paul
    Igamba ou même à l’hôpital de Nkembo et de rester là-bas pendant 24h,
    et de filmer le nombre de gens qui meurt par jour, tu me diras si le
    Gabon est en paix ou en guerre silencieuse ?
    Avec toutes nos richesses, notre pays d’après l’ONU(UNDP) et la Banque
    Mondiale occupe le 125ème rang sur 177 pays, parmi les plus pauvres au
    monde, est-ce que tu trouves cela normal ?
    Les autorités nous disent que le pays est en sécurité. Je te supplie
    de porter un costume, une belle robe ou simplement de bien t’habiller
    et de te rendre à Mont-Bouet ou à la Gare Routière, tu me diras si tu
    ne te feras pas braquer et quand tu vas faire appel à la police, elle
    te dira que le véhicule de patrouille n’a pas de carburant, peux tu me
    confirmer que les Gabonais vivent en sécurité ?

    Mon frère ou ma sœur, ouvre les yeux. Déchire le voile qui couvre ta conscience.
    Ne suit pas le petit argent, le sac de riz, le tee-shirt du fameux
    candidat, la montre, le pagne, et autres gadgets…
    Tu as l’avenir du Gabon entre tes mains.
    Le vote est un pouvoir.
    Si tu fais un faux pas en faisant le mauvais choix de candidat tu
    risques de le regretter à jamais.
    Si tu fais un retour en arrière aux élections de 1993 et de 1998, tu
    te rendras compte que le vote ethnique a causé des morts pour rien et
    sans produire de changement. Ne vote pas forcément pour un Apindji
    parce que tu es un Apindji ou un Sekiani parce que tu es un Sekiani.
    Mon frère ou ma sœur, essaye de t’informer.
    Essaye de lire sur la vie et la biographie du candidat, son plan de
    société et ses réalisations.
    Renseigne-toi sur ce qu’il veut faire pour le pays. Car un bon
    président met son peuple devant.
    Un grand président écoute son peuple. Un grand président doit tout son
    pouvoir à son peuple.
    Un bon président communique avec son peuple.
    Renseigne-toi pour savoir si ce que le candidat présente est bon pour
    toi, tes enfants, ta famille, tes amis (es) et pour notre pays.
    Fait attention! Il y aura des rêveurs, des beaux parleurs, des grands
    orateurs, des trompeurs avec des belles phrases (qui manqueront de
    clarté dans leurs explications).
    Renseigne-toi et essaye de savoir qui a fait quoi… Essaie de savoir
    qui a souvent pris le risque de défendre les intérêts du peuple
    gabonais.
    Essaie de savoir qui a toujours servi le peuple au lieu de se servir.
    Essaye de savoir qui vient dans nos quartiers et dans nos villages
    seulement lorsqu’il cherche a être élu.
    Le nouveau président doit vouloir aider le pauvre et vice versa.
    Le nouveau président doit savoir ce qu’est marcher pour aller à
    l’école, prendre le bus pour aller au lycée.
    Le nouveau président doit être au courant des prix tel que le prix du
    bâton de manioc ou du doigt de banane.
    Pour que notre futur président s’attaque aux vrais problèmes de fond
    qui touchent la dignité et l’honneur du Gabon telles que les poubelles
    de Mindoubé et de Sibang qui alimentent les jeunes Gabonais programmés
    à être soit obèses ou porteurs de maladies cardiovasculaires et de
    cancers, il faut que ce dernier ait une connaissance de ce problème
    humiliant pour un pays dont le per capita est de 5 000 000 FCFA par
    an.

    Je te remercie ma sœur ou mon frère de lire cette lettre qui t’invite
    à t’interroger au fond de toi, seul dans ta chambre.
    Je te demande, mon frère ou ma sœur, de bien réfléchir sur le candidat
    que tu vas voter.
    Car, pour la plupart, ils sont déjà très riches et n’ont pas souvent
    besoin d’argent mais plutôt du pouvoir.
    Vote pour toi-même, pour l’amélioration des conditions de vie de ta
    famille, vote pour ton pays qui t’aime et qui sera toujours là pour
    toi.
    Ne vote pas pour quelqu’un qui va confondre les caisses de l’Etat avec
    son propre compte en banque.
    Il faut voter pour quelqu’un qui t’aime et qui peut mourir pour toi .
    Ne suit pas celui qui incarne la rétention des richesses du pays,
    c’est-à-dire celui qui a amassé l’argent du pays, l’a envoyé à
    l’étranger pour développer les autres pays.
    Ne suit pas celui qui se moque de toi et qui sait qu’il est la cause
    de tes persistantes souffrances mais ne fait rien pour que les choses
    changent .
    Merci.
    Remets une copie de cette lettre à quelqu’un qui t’est cher ou bien à
    ceux que tu veux changer.

  4. Mazoo, Assey et Picon,que de drôle de noms! est ce qu’en fin vous allez vous taire et faire preuve de civisme. On dirait que vous n’etes jamais allés à l’école?!que les avis des uns et des autres vous soient bénéfiques.Au lieu de vous humilier de cette façon, je vous conseille de voter pour Le PERE PAUL MBA, c’est lui l’homme de la situation et seul qui combat pour un gabon uni. IL suffit de comparer ses discours et sa démarche(démocratie participative,convivialité, ethnoconvivialité, fondation de la fête des cultures,formation de son parti par une forte représentation pluriethnique, relance du slogan “gabon d’abord”) et autres conceptes à son actif dans le seul objectif de l’union nationale. Voilà le vrai débat, au moment où le gabon va vers la déchéance. Au lieu de vous comporter comme des personnages du 16e siècle. Méditez là dessus

  5. ELECTION A MARSEILLA

    What’s up à tous, je viens ici dénoncer les pratiques des pédégistes. Avant même la mise en place des commissions de révisions des liste électorales, un petit groupe de personne constitués de :
    *Alain Essone
    *Aubin Igoué
    *Leatitia Ibrahim
    *Lévi Bounda
    *Ndong Nkoulou Bruno
    sont passé contacter des gabonais en leur demandant des noms, prétextant que c’est pour les inscriptions sur les listes électorales. Leurs objectifs cè bien de faire voté les gens en double au niveau de paris. C’est à dire que physiquement, ils voteront ici à marseille, mais d’autres gens voteront pour eux par procuration à paris. J’en appelle à la vigilance de tout un chacun, car nous ne voulons plus de ce genre de pratique, et surtout quand on sait les envies malsaines de ce groupe de personnes. Ci ces genres de pratiques ce produisent ailleurs, n’hésiter à dénoncer, sinon l’élection sera totalement trichées. On à appris qu’ils auraient reçu une somme de trois milles euros (3000 euro) chacun pour mener à bien cette mascarade. Mais connaissant bien ces individus au passé douteux, ils n’ont rien dit à personne.
    Alain Essone, personnage ambigu, on ne sait pas comment il est arrivé en France, il prétend avoir fait des études en droit, mais hélas, aucun diplôme à l’horizon. Il passe sont temps à végété par ci par là, en ammassant un tas de petit boulot. C’est sûr qu’il doit dire à ses parents au bled qu’il est directeur général quelque part. Alors pour une minable manne de trois mille euros que ne feras t-il pas.
    Aubin Igoué, personnage oppurtuniste, il ne rate pas une occasion pour se remplir la panse. Avec un sourire narquoi, très trompeur, c’est un véritable vilipendeur. Il ment en souriant. Une telle occasion, il ne pouvait que sauter dessus. Veilleur de nuit à ces temps perdu, on ne sait même pas ce qu’il fait véritablement dans marseille.
    Leatitia Ibrahim, une pute qui ne dit pas son nom. A son actif, elle à visiter plus d’une centaine de lit des gabonais et camerounais, de paris à marseille, elle n’hésite pas à changer de mec comme son string. C’est la personnification de la bordelérie en France. c’est clair que quand ça galère, on ne pouras pas cracher sur une somme de trois mille euros. Elle utilise ses charmes pour arriver à ses fins.
    Levi Bounda, véritable escroc en ces heures perdu, c’est le plus malin d’eux tous. C’est le cerveau diabolique, la machine à penser. Normale, il passe son temps avec les reubeux, c’est un bon élève. Les rouages de la triche, il connait. Ce n’est que de la pure pratique de ce que ses maitres lui apprenne. Il jouit d’une ruse sans faille.
    Ndong Bruno, villipendeur, mais discret, c’est l’homme de l’ombre. c’est lui qui à permis de mettre le réseau en marche. Il est coordonateur, comme on dit chez nous, il gère, mais en douce. C’est dommage car on les voit venir Masreille 100%.
    Si un candidat dois gagner des élections, il doit le faire dans la loyauté, et non avec ces genres de pratique basse. Soyez vigilant cher(e)s amies.
    Faite circuler.

  6. je voudrais crier ma joie devant le courage de Mr EYEGUE NDONG pour sa démission au Gouvernant des cancres et des rapaces du pdg qui ne cherchent qu’à sécurisé leurs positions et fortunes au Gouvernement et non à construire le Pays.

    j’appelle au regroupement des candidatures des indépendants et choisir un seul pour la magistrature suprème.
    OUI QUE KASSIMIR? EYEGUE NDONG ET MENGARA SE METTENT ENSEMBLE ET SE CONCERTE POUR UN CHOIX UNIQUE AFIN D’ASSURER UNE VIXTOIRE SANS BAVURE A L’OPPOSITION. OUI AU REGROUPEMENT DES INDEPENDANTS.
    ET JE PROPOSE LE SIGLE: KEM POUR TRADUIRE LA FUSION DES TROIS GRAND INDEPENDANTISTE QUI VAINCRA ALI BEN ET HORDE DE RAPACE ET MAGOUILLEURES.

  7. picon est le gabonais de base,qui pense toujour qu’il faut avoir 70 ans bien tassé et des poils blanc au cul,pour commencer a faire de la politique en afrique,alors qu’OBAMA a juste 7 ans de plus que le DOC,c’est maintenant qu’il doit poser des actes
    majeurs.
    faites comme moi,parlé du DOC a vos familles au pays,surtout dans les villages.

  8. Une vrai star, on a pas dit si il avait toussé , si il pète vous allez pondre un article dessus aussi lol non mais je rêves la.. Pensez ce que vous voulez mais franchement nous savons tous que quelques soit les circonstances le Doc c’est pas la peine , quelqu’un qui parle de respecter la constitution, il présente sa candidature alors qu’il sait très bien qu’il ne répond pas a toute les exigences requise, Mr Mengara n’a pas fait le temps demander sur le sol gabonais pour permettre de rendre sa candidature valable .. Il faut contourner la règle et accepter sa candidature kan ? un début avec des faveurs comme celle ki reproche au système c beaux ça hein vrt .. allé bye

  9. donner juste au docteur mengara le micro et le Gabon change car il est fort cette coalition c’est une formation mal faite si on continu comme ça le PDG reprend le pouvoir et les étudiants de Dakar au senegal soutiennent mengara

  10. ASSEY, C’est toi qui est bête comme un mouton. PICON a raison; on a rien à foutre d’apprendre que le Doc ait eu un retard de un jour ou qu’il va aller voir le village, bien qu’on respecte son deuil.

    Arrêtez d’écrire un article pour ne rien dire d’important, Même si le Doc trébuche sur un trottoir, vous allez nous écrire un long article pour expliquer qu’il est tombé mais que c’est pas grave car il n’a eu qu’ une petite égratignure.
    PICON a raison le Doc doit s’allier à quelqu’un, il ne fera pas le poids seul.

    Je propose une alliance EYEGHE, Oyé Mba, Mengara, Ben Moubamba. Sinon c’est une défaite annoncée d’avance.

    Le PDG c’est déjà près de 40% des voix de quasiment assuré; Il ne faut pas se tromper de combat: C’est tout sauf ALI. Il faut une alliance de l’opposition sinon vous allez mourir opposants.

    Maintenant cher ASSEY, si ça te demange de reconnaitre cette évidence; Vas broutter l’herbe au village.

  11. Courage docteur Mengara. A l’idiot qui s’appelle Picon, je te dirais que tu es malheureusement un con . Le docteur Mengara n’a pas le temps des imbeciles comme toi. Va te faire enculer ailleurs!

    Vive le docteur Mengara!

  12. docteur vraiment ce voyage encore repoussé on espère que vous allez vous rentre au Gabon avant la conférence de presse le Gabon a besoin de vous et seul les idiots on peur de votre candidature mais nous sommes de tout cœur avec vous nous étudiants et élèves de l’étranger sans oublier du Gabon courage ça ira

  13. s’incliner sur la tombe oui mais pas de candidature.Epuis ne parle pas trop de vous car cela n’a pas d’effet.parle nous de ce qui se passe au gabon et non de vous monsieur Mengara.l’heure est grave!!on n’a pas le temps de suivre ce que Monsieurs Mengara fait.
    NE DEPOSE PAS TA CANDIDATURE.dans 7 ans oui.
    alligne toi derriere un opposant

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here