spot_imgspot_img

Gabon : Mengara revient au pays pour briguer la présidence

Après onze ans d’exil aux Etats-Unis, l’opposant Daniel Mengara sera de retour le 19 juillet prochain sur le sol gabonais, pour participer à l’élection présidentielle du 30 août prochain. Le président du mouvement d’opposition radicale Bongo Doit Partir (BDP) tiendra une conférence de presse le 22 juillet prochain à Libreville pour annoncer officiellement sa candidature, la 13e dans la course au fauteuil présidentiel.

Parmi les premiers à annoncer sa candidature, le 20 juin dernier depuis Paris, le président du mouvement de l’opposition radicale Bongo Doit Partir (BDP), le docteur Daniel Mengara, sera de retour au Gabon dans la soirée du 19 juillet prochain.

Exilé aux Etats-Unis depuis onze ans, il effectue son grand retour sur le terrain après avoir activement participé au débat politique à travers ses sites d’informations et d’opinions sur Internet.

Son programme politique s’exprime à travers sa Charte du progrès et de redressement national qui entend «faire en 5 ans ce que le régime Bongo n’a pas pu faire en 42 ans de pouvoir sans partage».

«En 5 ans , tous les Gabonais auront un emploi. En 5 ans, tous les départements et provinces du Gabon auront des hôpitaux modernes avec des équipements modernes. (…) En 5 ans, le Gabonais pourra voyager sur des routes nationales en bon état et goudronnées, et les travaux d’une autoroute liant Port-Gentil à Libreville seront bien avancés. En 5 ans, tous les Gabonais seront payés au SMIG de 150 000 F.CFA comme minimum universel autant dans le privé que dans le public», promet notamment le document.

Par ailleurs, le candidat «s’engage à démissionner si, après cinq ans, 80% de ce programme n’est pas réalisé».

«A cette phase sensible de la vie de notre nation, il est important que nous ne nous trompions pas d’objectifs. Parce que ce dont il est question aujourd’hui, ce n’est ni la qualité, la nature ou les charmes des candidats, ce dont il est question, c’est du Gabon et des Gabonais», a déclaré le 17 juillet dernier depuis Libreville le coordonnateur nationale du mouvement, Edgard Moussavot.

«La bataille électorale de 2009, les enjeux de ces élections et les défis à relever ne peuvent être affrontés que par des hommes neufs et jeunes, par des hommes dont la volonté de construire une nation unie et solidaire ne souffre d’aucune ambiguïté, leurs actes correspondent à leur parole», a-t-il ajouté.

Le docteur Mengara tiendra une conférence de presse le 22 juillet prochain à la Chambre de Commerce de Libreville pour annoncer officiellement sa candidature.

Ce délai doit lui permettre de se rendre sur la tombe de sa mère, à Minvoul dans l’extrême Nord du pays, décédée le 4 juillet dernier. Des complications administratives à l’ambassade du Gabon à Washington l’avait empêchées de se rendre aux obsèques de sa mère.

Professeur d’études francophones à Montclair State University dans le New Jersey, aux Etats-Unis, Daniel Mengara est né en 1967 dans un petit village du département de Minvoul, au Nord du Gabon.

Après une part active dans les révoltes estudiantines de 1990, il s’exile aux Etats-Unis d’où il continue à suivre l’évolution politique du pays. En décembre 1998, il crée le mouvement d’opposition «Bongo Doit Partir pour la construction d’un Gabon nouveau», qui se donne pour objectif de mener, à partir de la diaspora, un combat farouche contre le régime Bongo en vue de la démocratisation immédiate et véritable du Gabon.

Il devrait être le 13e candidat à s’avancer sur la ligne de départ de la course présidentielle, et le 9e au maillot d’indépendant, à J-4 de la clôture des dépôts de candidatures.

Exprimez-vous!

  1. Mengara , ranges toi dans la course derriere un parti ce serait mieux , apres 11 ans d’exil aux usa , tu reviens au pays avec comme intention devenir chef de l’etat , ne te trompe pas , tu n’as encore aucun poids politiquement parlant dans ton pays , je te conseille de t’aligner pour le moment et apres on verra ce que ca va donner , tu n’as aucune experience et tu veux t’aventurer coe ca ? ne perds pas to temps et ton argent, aligne toi derriere un parti et ne distrait pas le peuple.

  2. EVOU 2009-07-20 18:13
    Jeunes Freres;

    Pour des bandits comme eux :

    *Alain Essone
    *Aubin Igoué
    *Leatitia Ibrahim
    *Lévi Bounda
    *Ndong Nkoulou Bruno

    Il faut des a present enregistrer et avoir des preuves avec camera et telephone (et autres). Il faut aller jusqu’a faire des mains levees contre eux ,vous etes en France c’est un pays de droit. Il y a certainement parmi vous des etudiants en droits !!!

    Allez il faut se battre nous devons absolument gagner.

    Vive le Gabon Libre

  3. MOUYAMA,je suis un ancien du PDG,depuis que j’ai découvert MR MEGARA qui fait des propositions concrète pour mon pays,je ne le lache plus,par contre votre genre de personne qui ne propose jamais rien,toujour dans la critique facile.Moij’ai du respect pour le gens comme MEGARA,il n’YA que les gens comme toi qui ne risque pas de se tromper,normal,tu ne fais rien,MEGARA a le droit de se tromper,cela n’enlève en rien du grand bonhomme qu’il est.
    mouyama,commence par donner ton vrai nom sur ce site,aprés nous verrons,petite tafiole!!!!!!!

  4. la démarche du sieur men-gara est du moins très déroutante! tu as appelé dans une lettre encore là une de tes spécialités il n’y pas longtemps manboundou à formé une coalition ou tout du moins à bloc ensemble, je suppose que rodrigue ayant éconduit chimene , tu as reboleter en disant que le sieur manboundou, ne pouvait gagner car il refaisait les même erreurs des élections précédentes, là encore tu changes du tout au tout! il n’y pas longtemps tu disais dans un débat houleux avec j octane que le pouvoir ne t’intéressait pas! maintenant te voila en train de courir pour venir te présenter à une élection présidentielle au Gabon que tu sais déjà pourtant perdu d’avance pour les raisons suivantes

    -tu t’es toujours caractérisée par l’insulte et la grossièreté à travers justement tes interventions. ta personnalité reste donc à désirer quand on sait qu’un président doit se tenir et tenir.
    -tu as toujours crier à qui voulait l’entendre que la constitution gabonais etc était caduque! et qu’il fallait tout refaire

    -tu as même suggéré que l’onu viennent faire recensement et la supervision des élections, en somme les organiser!pourtant tu viens te présenter à ces même élections, donc tu te contredit encore !
    -tu vis aux états-unis depuis plus de 10 ans, tu n’a pas de base politique au Gabon, rien , je ne sais même pas si ton parti à 1000 militants et là c’est déjà trop! la grande majorité des gabonais ne te connaissent même pas, tu le constatera toi même bientôt, tu ne connait donc pas le terrain! politiquement tu sais qu’il est impossible de gagner une élection de la sorte , à moins d’être évidemment dotés de pouvoir surnaturelle, ce qui à mon avis n’est pas ton cas, même si tu réunissait tout les sorciers de minvoul tu échouerais.
    -tu bénéficie du passeport américain, et des droits qui vont avec, compte tenu de ton statu de réfugié politique.déjà là il y’a un problème est ce la constitution gabonaise le permet? je pose la question aux expert qui je n’en doute sont nombreux chez nous au Gabon!
    -au vu des raison énoncés je suis à même donc de poser des questions ! sur le show que vous êtes en train de préparer? et voulez vous exactement? parce vous ne pouvez gagner cette élection! regardez même le destin s’acharne sur vous , est ce un signe? car on sait qu’il n’y pas de hasard!!!
    -donc moi je te dis arrêtes de rêver mengara et de faire rêver tes sbires et range toi derrière ton grand frère manboundou si tu veux le bien du pays!
    -si tu persistes tu devra affronter une honte sans commune mésure!
    parce que l’opposition à besoin de toute ses forces

    à bon entendeur salud!!!

  5. Mon frère la bataille dans laquelle tu veux te lancer n’est pas démocratique, elle demande beaucoup d’expériences et une prise de conscience des réalités politique gabonaises. Avant toi Piero et abessolo ont essaye en vain. une coalition véritable des parties qui prônent le changement est la seule chance pour les gabonais d’assister a une alternance veritable et aussi une chance pour nous gabonais d experer le developpement de notre nation. Les gabonais n’ont aucune idée de ta personne virtuelle que tu as construis pendant 11 années de ta vie au New Jersey derrriere un ordinateur. ils ont besoin d’une personne pragmatique. J’aime votre éloquence mais honnêtement si tu veux le changement pour le Gabon rallies toi au futur président de la république gabonaise Pierre Mamboundou. t’avoir dans le gouvernement de pierre serai un plus pour la nation gabonaise si vraiment vous incarnez ce que vous crier haaut.

  6. What’s up à tous, je viens ici dénoncer les pratiques des pédégistes. Avant même la mise en place des commissions de révisions des liste électorales, un petit groupe de personne constitués de :
    *Alain Essone
    *Aubin Igoué
    *Leatitia Ibrahim
    *Lévi Bounda
    *Ndong Nkoulou Bruno
    sont passé contacter des gabonais en leur demandant des noms, prétextant que c’est pour les inscriptions sur les listes électorales. Leurs objectifs cè bien de faire voté les gens en double au niveau de paris. C’est à dire que physiquement, ils voteront ici à marseille, mais d’autres gens voteront pour eux par procuration à paris. J’en appelle à la vigilance de tout un chacun, car nous ne voulons plus de ce genre de pratique, et surtout quand on sait les envies malsaines de ce groupe de personnes. Ci ces genres de pratiques ce produisent ailleurs, n’hésiter à dénoncer, sinon l’élection sera totalement trichées. On à appris qu’ils auraient reçu une somme de trois milles euros (3000 euro) chacun pour mener à bien cette mascarade. Mais connaissant bien ces individus au passé douteux, ils n’ont rien dit à personne.
    Alain Essone, personnage ambigu, on ne sait pas comment il est arrivé en France, il prétend avoir fait des études en droit, mais hélas, aucun diplôme à l’horizon. Il passe sont temps à végété par ci par là, en ammassant un tas de petit boulot. C’est sûr qu’il doit dire à ses parents au bled qu’il est directeur général quelque part. Alors pour une minable manne de trois mille euros que ne feras t-il pas.
    Aubin Igoué, personnage oppurtuniste, il ne rate pas une occasion pour se remplir la panse. Avec un sourire narquoi, très trompeur, c’est un véritable vilipendeur. Il ment en souriant. Une telle occasion, il ne pouvait que sauter dessus. Veilleur de nuit à ces temps perdu, on ne sait même pas ce qu’il fait véritablement dans marseille.
    Leatitia Ibrahim, une pute qui ne dit pas son nom. A son actif, elle à visiter plus d’une centaine de lit des gabonais et camerounais, de paris à marseille, elle n’hésite pas à changer de mec comme son string. C’est la personnification de la bordelérie en France. c’est clair que quand ça galère, on ne pouras pas cracher sur une somme de trois mille euros. Elle utilise ses charmes pour arriver à ses fins.
    Levi Bounda, véritable escroc en ces heures perdu, c’est le plus malin d’eux tous. C’est le cerveau diabolique, la machine à penser. Normale, il passe son temps avec les reubeux, c’est un bon élève. Les rouages de la triche, il connait. Ce n’est que de la pure pratique de ce que ses maitres lui apprenne. Il jouit d’une ruse sans faille.
    Ndong Bruno, villipendeur, mais discret, c’est l’homme de l’ombre. c’est lui qui à permis de mettre le réseau en marche. Il est coordonateur, comme on dit chez nous, il gère, mais en douce. C’est dommage car on les voit venir Masreille 100%.
    Si un candidat dois gagner des élections, il doit le faire dans la loyauté, et non avec ces genres de pratique basse. Soyez vigilant cher(e)s amies.
    Faite circuler.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,865FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES