spot_imgspot_img

Gabon : 64% de recalés dans les filières techniques pour le bac 2009

La sentence est tombée pour les élèves des filières techniques dont les résultats sont affichés depuis le 2 et le 3 août dernier, avec un taux d’admission dérisoire de 6,7% sur l’ensemble du territoire national. Sur les 2800 prétendants au Baccalauréat dans ces filières, 90 ne se sont pas présentés à l’examen, et seuls 182 ont été admis d’offices, pour 1737 recalés, alors que 791 ont eu droit à une 2e chance.

Ils seront au moins 1737 à reprendre le chemin des lycées techniques dès la rentrée prochaine, après leur cuisant échec à la session 2009 du Baccalauréat.

Affichés entre le 2 et le 3 août dernier, les premiers résultats de la session 2009 du Baccalauréat pour les filières techniques présentent cette année un taux de réussite dérisoire de 6,7%, équivalent à 182 admis d’office sur les 2800 prétendants au diplôme.

Selon les chiffres de l’Office nationale du Baccalauraét, 90 élèves se sont portés absents, 1737 ont été recalés (64,09%) et 791 (29,2%) ont été jugés admissibles et ont déjà commencé le 4 août les épreuves de rattrapage.

Au centre de Port-Gentil, où se déroulaient les épreuves des filières électroniques (F2) et de mécanique industrielle (M1), 18,37% des 50 candidats ont été admis, contre 59,18% d’admissibles et 11% de recalés.

A Franceville où seule la filière M1 est proposée, ce sont 14 candidats qui ont été admis, contre 17 admissibles et 11 ajournés sur les 42 prétendants.

Même s’ils sont peu reluisants, ces premiers résultats sonnent comme un soulagement pour tout le monde, élèves, parents et le ministère de l’Education nationale, après une année hantée par le spectre de l’année blanche.

L’année scolaire a été perturbée par la plus longue grève des enseignants que le pays ait connue, débutée dès la rentrée du 6 octobre 2008, et dont les derniers soubresauts ont perturbé les épreuves facultatives du Baccalauréat le 27 juillet dernier.

Alors que l’on pensait la menace enseignante écartée depuis le début des épreuves du Baccalauréat, un groupe de syndicalistes issu des rangs de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED), avait perturbé le 27 juillet dernier le début des épreuves facultatives du Baccalauréat au centre d’examen du Lycée Léon Mba, à Libreville.

Une intervention rapide du ministère de tutelle a permis la reprise normale des épreuves et la clôture sans complications de la première session.

Exprimez-vous!

  1. C’est tout simplement incroyable. Comment peut-on avoir oublie le vertige electoral que Mba Obame a fait subir au peuple gabonais? Connaitre les magouilles Bongoistes ne fait pas de lui un homme nouveau ou meilleur…
    Ouvrons les yeux. Comment peut-on etre si credule et naif de surcroit? Arretez! Vers quoi allons-nous?
    Mais quelle inconscience! Il n’est pas difficile de comprendre comment les Bongo ont fait pour berner ce peuple pendant 42 ans! Oui, on le comprend bien!

  2. Ah vigil quitte là! on est fatigué. MBA OBAME et ALI BONGO c’est même pipe même tabac, ne nous fatigue pas.

    MBA OBAME est un tricheur lui même alors qu’il assume les conséquences. il a participé au vols des élections pendant plusieurs années avec BONGO, et aujourd’hui il se plaint de quoi??

    Pardon !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,865FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES