spot_imgspot_img

Gabon: « Nos dirigeants se sont comportés en insensés par orgueil » Jean Ntoutoume Ngoua, candidat indépendant à la présidentielle

Le candidat indépendant, Jean Ntoutoume Ngoua, a déclaré lors d’un point de presse tenu ce mercredi dans son quartier général au carrefour Léon Mba que « nos dirigeants se sont comportés en insensés par orgueil ».

Démarré par une minute de silence en la mémoire des grands leaders politiques du Gabon disparus, notamment : Léon Mba, Paul Indjendjet Gondjout, Omar Bongo Ondimba et les autres, le point de presse de Jean Ntoutoume a été marqué par une forte présence religieuse que politique.

Le candidat qui se réclame « Candidat que Dieu » a exhorté les leaders politiques à demander pardon à Dieu pour les maux qu’ils auraient commis durant leur participation à la gestion des affaires publiques.

« Par la grâce de Dieu, chacun sait dans son fort intérieur, ce qu’il a fait. Osons demander publiquement pardon à Dieu et au Peuple Gabonais. Réparons le mal fait à Dieu, à nos compatriotes et à notre cher et beau pays par les détournements des sommes colossales d’argent qui ne nous appartiennent pas pour la reconstruction de notre cher et beau pays, le Gabon. C’est en ramenant au pays cet argent que Dieu nous pardonnera et nous sauvera. N’oublions pas que la malédiction va jusqu’à la 4ème génération ».

Il a dit qu’avec le retour de l’argent détourné, le Gabon pourra se reconstruire correctement et sans emprunts extérieurs. Aussi, il a précisé que « les fruits de la croissance seront redistribués de façon équitable. Il n’y aura plus de pilotage à vue ».

Pour lui le temps est arrivé de finir avec la « politique de la main tendue, l’impunité, la gabegie, les détournements des deniers publics et des mineurs, le clientélisme, l’ethnisme, le clanisme et le régionalisme ». Le candidat invite à « tourner les yeux vers le seigneur et à rayonner de joie ».

« Tout sera planifié. Tous unis dans l’effort, le Gabon sera enfin riche et prospère où il fera bon vivre pour tous et pour chacun », a déclaré Jean Ntoutoume Ngoua, ancien président du patronat des PME et PMI.

Dans cette optique, ce candidat indépendant par ailleurs homme d’affaires, il a cité le feu Président Omar Bongo Ondimba dans son allocution de janvier 2009 « Tout ce que nous avons fait n’était pas bon, je remets le Gabon entre les mains de Dieu », avant d’argumenter : « un aveu d’échec total, feu le Président à eu le courage par la grâce de Dieu, de reconnaître le très mauvais travail accompli sur toute la ligne avec les siens ».

Jean Ntoutoume Ngoua devra affronter le 30 août prochain 22 autres candidats parmi lesquels Ali Bongo Ondimba, le candidat du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Pierre Mamboundou, le leader de l’Union du peuple gabonais (UPG), Jean Eyéghé Ndong, Casimir Oyé Mba (tous deux anciens Premier ministre), qui briguent comme lui le fauteuil laissé par Omar Bongo Ondimba, fauché par la mort le 8 août dernier dans une clinique de Barcelone (Espagne).

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,865FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES