spot_imgspot_img

Gabon: Le premier ministre Paul Biyoghe Mba a devisé avec les populations du 3ème arrondissement de Libreville

Le premier ministre, Paul Biyoghe Mba, a devisé ce jeudi avec les populations du 3ème arrondissement de Libreville dans le cadre de sa tournée provinciale démarrée le 1er août dernier, dans le but de sensibiliser et d’inciter le plus grand nombre à voter pour le candidat du parti démocratique gabonais (PDG) lors du scrutin présidentiel à venir.

Cette rencontre a enregistréla présence de plusieurs hiérarques tels que Laure Olga Gondjout, membre du bureau politique PDG et Conseiller municipal, le président du Centre des Libéraux Réformateurs, (parti de la majorité présidentielle), Jean Boniface Assélé, le maire de l’arrondissement, Serge Akoussaga, le gouverneur de la province de l’Estuaire, Nzé Thomas Debouillon, le député de l’arrondissement, Vincent De Paul Gondjout, le Maire de la commune de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane et entre autres.

Le maire du 3ème arrondissement, Serge Akouassaga, dans son allocutio,n a invité le premier ministre à prendre en compte les préoccupations des populations du 3ème arrondissement, en particulier et des Gabonais en général.

«On dit chez les Swahili qu’un grand chemin commence toujours par un petit pas. A mon humble avis, vous l’avez fait en nous rendant visite ici ce soir. Le chemin évidemment me semble long parce que les attentes sont grandes vis-à-vis du maire d’arrondissement que je suis, mais aussi vis-à-vis de tous les décideurs de la République. Le 3ème arrondissement comme vous le savez est l’un des plus contrasté de notre capitale mettant en exergue la proximité entre les agglomérations urbanisées et celle enclavées, la pauvreté et la richesse. La lecture de votre programme et l’accent qui est itinérant convergent avec les attentes des populations cosmopolites du 3ème. J’ai noté le chômage. Je voudrais ici parler de la jeunesse plus particulièrement, ce chômage qui gangrène notre cité. Il est de surcroît accrut avec le manque d’opportunités que ce soit pour les hauts niveaux de qualification que pour les bas niveaux de qualification professionnelle », a-t-il déclaré dans son allocution circonstancielle.

« Monsieur le premier ministre, Il est difficile pour les habitants des bas quartiers que nous sommes de vous recevoir sans parler de logements. Monsieur le premier ministre, beaucoup de personnes que vous voyez en face habitent des cabanes, devant lesquelles passent de petits ruisseaux, des déchets liquides et derrière lesquelles nous même sommes obligés de ranger nos ordures faute de pré collecteurs », a-t-il fait remarquer avant que le députe, Vincent de Paul Gondjout ne prenne la parole.

Pour sa part, le député du 1er siège du 3ème arrondissement a déclaré que « les populations du troisième arrondissement attendent beaucoup de cette visite en ce sens qu’elle s’effectue dans un contexte particulier : je veux parler de l’élection du prochain président de la République. A cet effet, les partis politiques restés fidèles à la charte de la majorité présidentielle, implantés dans notre arrondissement sont mobilisés pour apporter leur suffrage massif, le 30 août 2009, au candidat à l’élection présidentielle, le camarade Ali Bongo Ondimba, fils du troisième arrondissement, soutenu par les militant du CLR et du PDG ».

Répondant, aux différents intervenants lors de cette rencontre, Paul Biyoghe Mba , a répondu favorablement à la préoccupation des jeunes qui revendiquent de meilleurs conditions de vie et qui demandent au candidat PDG de faire des jeunes sa priorité, s’il « veut gagner cette élection présidentielle ».

Concernant le problème de privatisation des entreprises gabonaise, le premier ministre a déclaré que certains dossiers vont être revus dans les jours à venir, de même que par rapport au chômage de jeunes, le chef du gouvernement a indiqué que « nous entendons amplifier les nouveaux secteurs d’emplois notamment dans certains secteurs non exploités à ce jour par les Gabonais. Car la politique de l’emploi conduit inévitablement à la politique de la formation, former de plus en plus aux métiers (formation technique et professionnelle) », a-t-il souligné.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,865FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES