spot_imgspot_img

Gabon: URGENT / Fin de la concertation entre le Chef de l’Etat et des candidats à la présidentielle du 30 août

Débutée vers la fin de la matinée au Palais de la Présidence de Libreville, la concertation entre le président de la République et des candidats au scrutin présidentiel du 30 août, s’est achevée en milieu d’après-midi, avec selon un porte-parole du Collectif de onze prétendants à la magistrature suprême, la décision de saisir le Conseil d’Etat et la Cour constitutionnelle pour constater l’incapacité à organiser l’élection dans les délais.

Exprimez-vous!

  1. A monefang,à mon ya dzè je suis entièrement avec toi,je suis convaincu que seul la révolution peut délivrer le GABON.
    Et il nous faut cette révolution au Gabon synonyme de paix et de l’éviction de tout ce qui a touché de près ou de loin au « bogoisme ».

    A tenda,vu ton résonnement,tu es de ceux là même qui pille notre pays à tous et le vende aux chinois pour les intérets personnels de ta famille de chiens.Il vaut mieux fermer sa gueule de baboin quand on ne sait pas de quoi on parle,et ça s’appelle la sagesse trou duc.
    Cette révolution va arriver soyez en sûre,et vs crêverez tous comme des merdes que vous etes.
    Sais-tu pauvre idiot de ce qu’on peut faire avec 15 milliards de fcfa?
    C’est exacement la somme qu’a dépensé le biaffra il ya 2 ans pour offrir une Villa grand standing sur les hauteurs de Bel Air au USA à sa pute de suédoise de inge,la vidéo est visible sur le site: unifang.org
    Avec 15 milliards de fcfa on peut faire beaucoup de choses au Gabon pauvre con.

  2. bonjour a tous mes compatriote Gabonais!
    je suis triste et en larme pour mon beau pays le Gabon. je suis nee dans un regime qui a piller mon pays pour plus de 40 ans, j’ai toujours tant reve du changement, mais malheureusement loin de ma terre cherie! le peuple Gabonais doit se relever et prendre leur destin en main, ne nous laissons pas bercer par ces meme personne qui n’ont pu rien faire de notre pays en 40 ans,ouvrons nos yeux, soyons vigilant car ces de l’avenir de nos enfants que nous nous battions! je reve d’un Gabon meilleur ou tous main dans la main battiront notre pays avec des hommes et femmes devoues pour leur nation, des etudiants comme moi pret a servir mon pays et contribuer a son evolution, car j’ai honte des conditions deplorable dans lesquelles ma populatin vie. levons nous et disons tous un »OUI » POUR LE CHANGEMENT!

  3. Chers compatriotes,
    si l’illetrisme n’avait pas encore touché le Gabon officiellement, je pense que nous y somme. Sauf si la Gabonite syndrôme crée par le PDG et qui est une maladie particulière qui ne frappe que la société Gabonaise, était passée à sa phase dementielle. Je ne comprend pas comment, une présidente de la république, un premier ministre et leurs sTaffs sensés preparer la transition démocartique au gabon, reconnaîssent tous l’immensité de la fraude, les énormes lacunes à l’organisation de ce scrutin et comme si de rien n’était, décident quand même de maintenir cette mascarade au 30 Août. Il n’y a qu’au Gabon où on peut voir ça! et la communauté soit disant internationale qui voit se profiler une vague de contestation légitime, ne réagit pour l’heure pas du tout! est ce si difficile de laisser un peuple choisir son plus haut dirigeant? on nous envoie des observateurs de l’UE déjà acquis à la cause du fils de Bongo, lequel n’as même pas du respect pour ce peuple qui a unanimement porté et respecté le deuil de son père, malgré les 42 ans de galère. Pour les 10% de sans âmes qui profitent du système quoi de plus légitime, mais 90% ont fait preuve de solidarité sans demandé des comptes. J’ose espèrer qu’au sortir de cette élection, même dans 14 ans, les Gabonais demanderont des comptes à ces Bongo et tous les membres de la transition actuelle. Je serais de ceux qui proneront la révolution si le PDG veut le pouvoir par la force. la cour suprême, la cour constitutionnelle, deux grandes institutions qui font jolie au Gabon, avec des gens qui ne savent même pas lire le droit, ni l’interprèté. à la tête de ses institutions au Gabon, on n’y a mis que des créves la fin, qui parfois se demandent comme à notrte assemblée nationale, ce qu’ils font là! nous voila reparti avec une décision arbitraire du genre de celle qu’a subit DANIEL MENGARA pour son éviction à l’élection présidentielle. J’ai peur que la légalité ne soit pas de mise au Gabon.
    J’ai peur de ce qu’affrontera le Gabon dans le futur si ces assoifée du pouvoir et de l’argent facile demeurent aux affaires après le 30 Août prochain.
    Tristesse pour le Gabon…………………………………..
    Monefang

  4. Rogombé
    Tu ne sais pas de quel planète tu es tombée
    Mais nous te le ferons savoir avant la nuit du 30 aout tombé,
    De notre sang, de nos larmes et de nos cries tu vas succombé
    Rogombé, Le PDG, le biafrai ALI, la tortue Biyoghé et la Pute Mborantsuo vous aller nous connaitre et entendre nos explosifs détruire d’un seul coup les maléfices que vous avez posez dans Notre Chère Patrie,

    Rogombé et Ali si vous avez l’intention de ruiner une fois de plus notre pays, légué par Léon Mba, Rédjambé, Boulingui, Mandza, Martine Oulabou, Agondjo Okawé, Ba Oumar, Germain Mba, Michel Fangunivéni, Doukakas Nziengui… Sachez que cette fois n’est pas la bonne.

    Ah Damas Alékà, Nyonda et Ndouna Dépenaud vos enfants arrivent bientôt vous rejoindre dans l’au-delà. Nous sentons venir notre mort car nous ne laisserons pas les énnemis prendre en hotage notre beau pays que vous nous avez appris à aimer.

    Aujourd’hui une horreur se lève, LE JOUR DE GLOIRE approche, les enfants du pays vont mourir pour l’honneur de la Patrie comme vous l’aurez souhaiter.

    Aujourd’hui le silence sera à jamais rompu, les balles vont siffler pour longtemps jusqu’à la libération du Gabon.

    Allons enfant, allons délivrer notre PAYS le Gabon.

  5. cher compatriote, arrêtez d’enfoncer notre pays dans une paralysie sans fin, le chaos que vous préconisez sur cette terre bénite des Dieux montre votre méconnaissance du peuple gabonais que vous prétendez défendre! pourquoi voulez-vous qu’une jeune nation naissante comme la nôtre fonctionne indéfiniment par intérim? Quelle grande décision sortira d’un gouvernement provisoire? aucune constitution ne peut être révisée dans les conditions actuelles de notre pays. Vous voulez une guerre? eh bien commencez par combattre la haine et l’envie qui vous habitent! vous discuterez ensuite avec les gabonais qui aiment réellement notre pays et qui lui souhaite un président qui a un projet social pour ce vaillant peuple qui ne succombera pas à de vils ambitions personnels! GABON JE T’AIME ET SOIS FORT!
    Patriotiquement!

  6. comme il fallait s’y attendre rogombe, ali bongo, mbouratsouo et autres ont décidé de conduire le pays vers le chaos en maintenant l’election au 30 malgré les irrégularités. l’opposition fait aussi son cinema comme d’habitude en prevoyant de recourrir aux instances placés á la solde du bongoisme (cour d’appel et cour constitutionnelle). donc, le mois de septembre enregistrera des pertes en vies humaines des pauvres innocents alors que nos trouillards politiques se lanceront des parodies de contestation sans actes concrets. certains sous pretexte d’unité iront dans le gouvernement d’ali bongo. et on connait la suite.
    chers frères, s’il est vrai que nous ne voulons plus d’un bongo il faut egalement qu’on apprenne à sanctionner les candidats trompeurs qui ne viennent que se foutre de nous. dans la liste je pense á mba obame, eyeghe ndong, ben moubamba, ayo, tomo,ogouliguende (surtout lui), ngwevilot et autres.

  7. le report ou le black out le pdg a deja fait son choix…biyogué,rose ,mbourantchouoooooooo responsable devant l’histoire des consequences qui en decouleront.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,846FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES