Mouila, 30 août (GABONEWS) – Les opérations de vote suspendues aux environs de 9h30 ce matin, à cause d’une revendication des agents scrutateurs représentant la majorité, ont repris vers 12 heures à la satisfaction des électeurs qui s’impatientaient et ne comprenaient pas ce qui se passait, qualifiant, du coup les membres de la Commission électorale de tous les noms, rapporte le correspondant de GABONEWS.
Actualité du :30/08/2009

Le président de la commission communale de la CENAP, Paterne Sougou a finalement usé de son autorité pour que les opérations reprennent. « Les vice-présidents et assesseurs représentants les partis politiques sont désignés par leurs partis et non par nous », a-t-il précisé au candidat Maganga Moussavou qui était mécontent de voir que tous les vice-présidents et assesseurs représentants la majorité dans tous les bureaux étaient du PDG.

«J’avais demandé ces listes depuis plusieurs jours, mais cela n’a pas été respecté. C’était à vous de vous entendre, pas moi à votre place. Entendez-vous avec le PDG et s’il n’y a pas d’accord, on reprend avec ceux qui sont présents », a-t-il martelé.

Ne pouvant faire autrement, les responsables du PDG et du PSD se sont finalement accordés de laisser les choses comme telles, mais en admettant que les représentants du candidat Maganga Moussavou, dans certains bureaux de vote, devaient jouer les rôles de scrutateurs. Ce compromis a été accepté par toutes les parties et le scrutin a repris dans la commune. Ce qui a permis à la première autorité de la province, Michel Mouguiama, de remplir son devoir de citoyen à l’école communale ‘’B’’, dans le 1er arrondissement.

La sécurité est assurée par les forces de sécurité et de défense qui ont été renforcée par des troupes venues de Libreville. On peut les voir circuler dans les différents centres de vote. Ils ont pour consignes de n’agir que sur la demande d’un président de bureau en cas de trouble avéré.

Autre présence, celle des observateurs de la Communauté Economique des Etats d’Afrique Centrale (CEEAC). Ils sillonnent dans les différents centres de vote sans rien dire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here