Gabon : Tchoréré, «le fils d'un président pourra lui succéder après 14 ans»

Le candidat indépendant Marcel Robert Francis Tchoréré s’est prêté le 28 août dernier aux questions des journalistes des «Débats» de la RTG1 pour présenter son programme aux électeurs. L’ancien conseiller personnel du président Bongo Ondimba a dénoncé la mauvaise gouvernance du pays et a notamment proposé une meilleure utilisation des ressources humaines de l’administration.

© Photo l’union ; Monsieur Tchorere

L’ancien conseiller personnel du président Bongo Ondimba, Marcel Robert Francis Tchoréré, était l’invité le 28 août dernier des «Débats» de la RTG1 pour présenter les grands axes de son projet de société aux électeurs gabonais.

Dans son propos introductif, le candidat indépendant a fustigé le non-respect de la démocratie et de la Constitution dans l’organisation de l’élection du 30 août et la transition politique en cours.

«La démocratie, depuis 1990, a du mal à suivre ses règles», a affirmé monsieur Tchoréré, déplorant que «les hommes politiques du pays ne veulent pas faire en sorte que la démocratie évolue et on voit aujourd’hui des listes électorales qui vont dans tous les sens».

S’il est élu le 30 août prochain, le candidat Tchoréré promet de mettre en place «une commission nationale qui va gérer l’ensemble des éléments de la Constitution», proposant un «mandat du président de la République de 7 ans une fois renouvelable».

«À l’intérieur de cette Constitution, nous préciserons (…) qu’aucun de ses fils ou aucune des ses filles ne pourra succéder immédiatement au président de la République» a-t-il ajouté.

«Si vous êtes le fils d’un président de la République, vous pourrez succéder à votre père après 14 ans», a expliqué Marcel Tchoréré.

Sur le volet de la gouvernance, le candidat indépendant a promis de réorganiser l’administration avec une meilleure utilisation des ressources humaines.

«L’administration gabonaise n’utilise pas suffisamment ces ressources. (…) Le vrai problème du Gabon c’est la mauvaise gouvernance», a-t-il affirmé.

Sur le volet économique, Tchoréré propose également de «déclasser le pétrole» pour investir dans le secteur de l’agriculture où il promet de recruter des jeunes afin que ces derniers aient des emplois.

«Du fait que nous sommes un pays pétrolier, cela met les Gabonais dans l’Etat providence», a-t-il expliqué. Sur le plan social, il promet de construire 15 000 logements socio-économiques par an pour toutes les familles gabonaises.

La santé n’est pas en reste dans le programme candidat, qui propose de construire des structures sanitaires dans tous les arrondissements des différentes communes sur l’étendue du territoire national.

Dans le secteur de l’éducation et de la formation enfin, Marcel Tchoréré entend consentir une bourse de formation à tous les étudiants gabonais.

«Aujourd’hui, quand vous n’avez pas un parent aux Bourses et stages, vous ne pouvez pas avoir la bourse même si vous avez le Baccalauréat», a fustigé le candidat indépendant.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Parlement : Trois nouveaux textes adoptés au Sénat

C'était au cours d'une séance plénière, présidée par Mme Lucie Milebou Aubusson-Mboussou. En présence de plusieurs membres du gouvernement. Entre autres, le ministre d'État...

Owendo : kits alimentaires de Bongo Valentin au 2e arrondissement

Les habitants du 2e arrondissement de la commune d'Owendo reçoivent, depuis lundi, des kits alimentaires, don du Coordonnateur général des Affaires présidentielles, Nourredin Bongo...

Gabon : la descente aux enfers de Brice Laccruche Alihanga

Depuis six mois, Brice Laccruche Alihanga est incarcéré à la prison de Libreville. Après avoir tenu les rênes du pays, l’ancien directeur de cabinet...

Covid-19 : L’opposition se dote d’un comité de crise

S’invitant dans la lutte contre la propagation du Coronavirus au Gabon, 12 partis politiques de l’opposition ont mis sur pied un comité de crise....

La CNR aux tribalistes : «Partez, mais ne brûlez pas le Gabon !»

Disant craindre pour le Gabon après les discours de haine aux relents tribalistes diffusés sur les réseaux sociaux ces derniers jours, visant notamment son...

Chantage à l’enregistrement téléphonique : Mike Jocktane traduit Lanlaire en justice

Ange Landry Mbeng dit Lanlaire vient d’être traduit en justice en France par Mike Jocktane. Dans un communiqué, publié sur Facebook le 28 mai,...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Opep : la réduction de la production pétrolière examinée par le conseil des gouverneurs

Le conseil des gouverneurs de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) était en conclave, jeudi 28 mai, à la faveur d'une visioconférence. La...

Parlement : Trois nouveaux textes adoptés au Sénat

C'était au cours d'une séance plénière, présidée par Mme Lucie Milebou Aubusson-Mboussou. En présence de plusieurs membres du gouvernement. Entre autres, le ministre d'État...

Covid-19: Ces PME gabonaises qui résistent à la crise

Pour ne pas se laisser mourir, tout en cherchant à conquérir de nouveaux clients, plusieurs entreprises gabonaises ont pris le pari de se battre...

Owendo : kits alimentaires de Bongo Valentin au 2e arrondissement

Les habitants du 2e arrondissement de la commune d'Owendo reçoivent, depuis lundi, des kits alimentaires, don du Coordonnateur général des Affaires présidentielles, Nourredin Bongo...

Covid-19 : déjà 15 morts au Gabon

Le Gabon a enregistré vendredi 29 mai 2020 son 15ème décès lié au Coronavirus, a annoncé le porte-parole du Comité de pilotage de la...