PORT GENTIL, (AGP) – Les populations de la ville de Port gentil font face à la hausse des prix des denrées alimentaires au lendemain des émeutes survenues au moment de la proclamation jeudi de l’élection présidentielle.

Le carton de poulet vendu d’ordinaire à 10.000 FCFA est passé à 16.000FCFA, le kilogramme de poisons vaut aujourd’hui 2.500 FCFA à alors qu’il était vendu 1.500 FCFA, le paquet de manioc coûte 1.000 FCFA contre 700 FCFA avant les émeutes, a constaté un journaliste de l’AGP.

La rareté des produits de premières nécessités a occasionné des longues files devant les magasins.

Traditionnellement chère, cette ville pétrolière est confrontée aux problèmes de ravitaillements qui se font généralement par avion et par bateau.

Les journées de samedi à lundi les entreprises aériennes n’ont pas desservi la localité par crainte des émeutes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here