Le 2ème maire adjoint de la commune de Mouila, Hyanice Bigouagou- Diloussa est en rupture de bancs avec le maire principal qu’il accuse ‘’d’une gestion trop centralisée’’, a constaté l’AGP.

M. Bigouagou- Diloussa, ne répond plus activités initiées par le maire, Christian Kombila Kombila, une attitude qui engendre un malaise au sein de l’institution municipale.

La crise serait partie depuis le 18 décembre dernier que le 2ème adjoint au maire ne prend plus part aux réunions des responsables municipaux convoquées par l’édile de la cité.

Il lui reprocherait de changer les décisions prises de manière collégiale. C’est le cas du camion prévu initialement pour servir dans le 1er arrondissement mais qui est désormais en activité dans le 2ème arrondissement. M. Bigouagou Diloussa accuse également le maire d’avoir réquisitionné les deux bus de la mairie pour ses propres besoins.

M. Bigouagou Diloussa emboîte ainsi le pas à son collègue de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition), Alphonse Moussavou Doukaga, par ailleurs maire du 1er arrondissement qui avait qualifié la gestion du maire Kombila Kombila de ‘’scabreuse’’.

Le collège des conseillers de la commune de Mouila est composé des représentants du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir dont est issue le maire), l’UPG, de l’Alliance démocratique et républicaine (ADERE) et du Parti social démocrate (PSD) de l’ancien ministre Pierre Claver Maganga Moussavou.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here