spot_imgspot_img

Le COCAN en attente de l’homologation de la mascotte et du logo de CAN 2012

Le Comité d’Organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2012, dont la mission est de réussir, en deux ans, l’organisation de la compétition la plus prestigieuse du continent, est sur la ligne de départ en attendant que le top lui soit officiellement donné au travers de l’homologation du logo et de la mascotte « écologique » dont le symbole pourrait être un Gorille.

En effet, à jour J-730, le COCAN Gabon est en attente de la mise à disposition du budget d’activité « afin qu’il soit définitivement lancé dans cette course contre la montre », selon la présidente de la Commission Communication, Monique Ondo Mvé, qui intervenait dans une émission télévisée à la RTG 1, consciente des responsabilités qui sont les leurs pour la réussite de cet évènement continental.

Toutefois, avait-elle indiqué, « nous ne pouvons rien entreprendre d’officielle avant l’homologation de la mascotte (écologique) et du logo, qui sera celui de la CAF avec les drapeaux de nos deux pays associés ».

Dans ce sens, avait-elle ajouté, « quand nous sommes partis en Angola, nous n’avions pas d’idées préconçues. Mais ce que nous y avons vu de l’organisation, concernant les médias, les problèmes d’accueil et de sécurité, c’est un challenge que nous devons absolument relever ».

Aussi, le Gabon et la Guinée Equatoriale (COCAN dans sa globalité) « travaillent en synergie » à travers des concertations mensuelles pour la réussite de la CAN 2012, car, a-t-elle indiqué, « comme en Angola, si la CAN 2012 se passe bien on dira, c’est le Gabon et la Guinée Equatoriale dans le cas contraire se sera aussi, le Gabon et la Guinée Equatoriale ».

Mme Ondo Mvé a, cependant, précisé que, « l’Angola va aussi nous servir à réparer ce qui n’a pas bien marché », lors de la CAN 2010.

Pour réussir ce challenge, la Commission accueil et protocole, chapeautée par François Epouta entend également renforcer les capacités des agents qui seront affectés dans ce secteur d’activité, afin que tout le monde soit sur la même longueur d’onde.

Ainsi, pour la réussite de cet évènement sportif, la Guinée Equatoriale accueillera le tirage au sort et la cérémonie d’ouverture, tandis que, le Gabon lui, recevra le congrès de la CAF et la cérémonie de clôture.

C’est dans cet esprit que, la chargée de la Communication du COCAN-Gabon a souligné que « nous allons travailler en bonne intelligence ».

A Luanda en Angola, lors de la 27ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations de football, le ministre des Sports, René Ndemezo’o Obiang, avait pour mission, de réunir suffisamment d’éléments d’appréciation permettant au Gabon de disposer de toutes les informations nécessaires, pour aborder l’échéance 2012 avec sérénité.

Le drapeau de la CAF a été accueilli à Libreville, le 3 février dernier. La présence de ce drapeau en terre gabonaise, symbolise le témoin qu’ont pris, en Angola, au soir de la finale de la 27ème édition de la CAN – ayant vu le sacre de l’Egypte – le Gabon et la Guinée-équatoriale en leur qualité de co-organisateurs en 2012, de la 28ème édition de la CAN, pour la joie du peuple gabonais qui croit désormais à la tenue de cet évènement au Gabon.

Après de nombreuses spéculations dues au retard qu’avait accumulé le Gabon dans la réhabilitation et la construction des stades et des hôtels, l’optimisme commence à s’afficher sur les visages.

Cependant, ces différents chantiers (hôtels et stades) doivent être livrés six (6) mois avant le début de la compétition.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES