spot_imgspot_img

Le chef de l’Etat remercie la communauté musulmane pour son élévation au rang de Raïs

Le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, élevé récemment au rang de Raïs (chef suprême), par la communauté musulman réunie samedi dernier en Assemblée générale, a échangé ce mercredi, au palais présidentiel avec ses frères dans la foi pour les remercier du choix et de la confiance portés en sa personne, a constaté GABONEWS.

Cette rencontre, la première du genre depuis que le chef de l’Etat a été élevé au rang de Raïs, a également permis au chef suprême de la communauté musulmane au Gabon de lever certaines équivoques et de ramener la sérénité au sein de cette congrégation religieuse divisée au lendemain de la décision de l’Assemblée générale de porter l’imam, Ismaël Osseny au poste de président du Conseil Supérieur des Affaires Islamiques du Gabon (CSAIG).
« Je tiens à souligner que je félicite la communauté musulmane pour le bon déroulement du congrès et je la félicite aussi pour le choix de l’Imam Ismaël Osseny au poste de nouveau président du bureau exécutif de la communauté du Conseil supérieur des affaires islamique », a déclaré le Raïs.

Persuadé de la sagesse et de l’expérience de l’Imam Oseeny dans la conduite des affaires, le Raïs ne doute un seul instant en ses capacités.

« Nous connaissons tous les qualités de l’imam Ismaël qui saura conduire cette communauté. Dans ce sens, nous sommes tous rassurés que la communauté est entre de bonnes mains et, je tenais, moi-même, à apporter tout mon soutien et à féliciter l’imam », a déclaré le Raïs en précisant que dans le cadre de ses nouvelles fonctions, il ne pouvait plus être à la tête du Conseil.

Définissant les responsabilités des uns et des autres, le chef suprême de la communauté musulmane a noté qu’il appartient désormais à son

successeur d’impulser une nouvelle dynamique à l’organisation.

« Je suis musulman pratiquant, donc l’Imam Ismaël en tant que musulman deviendra aussi mon président. Le choix de la communauté pour me porter à sa tête en remplacement du défunt président, Omar Bongo Ondimba, m’honore aussi et c’est donc une espèce d’autorité morale que j’aurai à exercer », a expliqué le Raïs indiquant qu’« aujourd’hui la question de la gestion au quotidienne des affaires islamiques revient à l’Imam Ismaël ».

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES