spot_imgspot_img

PDG : Les Secrétaires Fédéraux et de Sections de Libreville et d’Owendo à l’école du savoir politique à deux semaines de la tenue du congrès du parti

Un séminaire axé sur le thème : « Qu’est-ce qu’être un militant du PDG aujourd’hui et demain », a été organisé samedi à la mairie du 6ème arrondissement, à l’intention des secrétaires fédéraux et de sections du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir), des communes de Libreville et d’Owendo dans la perspective du futur congrès de cette formation politique prévu les 13 et 14 mars prochains dans la capitale gabonaise, a constaté GABONEWS.

Ce premier rendez-vous du genre selon l’initiatrice, Annie Flore Dingalt (Secrétaire fédérale), permet de renforcer la cohésion et mieux se connaître pour acquérir ensemble les bases des nouvelles connaissances de la politique de l’émergence prônée par le président de la République et chef de la majorité présidentielle et du Parti Démocratique Gabonais, Ali Bongo Ondimba.

« Mes collègues et moi sommes convaincus que nous avons le même désir, celui de fédérer un plus grand nombre de militants dans nos rangs », a expliqué Annie Flore Dingalt.

Ouvert par le Secrétaire communal, Vincent de Paul Gondjout, le séminaire a été l’occasion pour le conférencier, Dodo Eric Bounguedza (Directeur adjoint du centre d’études politique du PDG), de faire un diagnostic profond du militant du PDG à l’heure de la recomposition du paysage politique nationale.

Selon l’orateur, le nouveau militant du PDG doit s’adapter à la nouvelle vision et changer ses manières de faire, d’agir et de fonctionner, car pour lui, être militant du parti ‘‘aujourd’hui et demain’’ sous entend qu’il faut savoir utiliser l’aura et la meilleure méthode de dissuasion que l’on dispose dans sa zone immédiate afin de devenir un leader d’opinion.

Ce dernier a condamné l’immobilisme et encouragé l’activisme. Toutes les idées partagées et débattues visent, selon l’orateur, à préserver les acquis du parti. « La politique d’aujourd’hui tend vers le professionnalisme », a souligné Dodo Bounguedza, par ailleurs membre du Bureau politique du PDG. Au titre de stratégies, il a conseillé qu’un militant doit avoir un agenda.

Toutes les pistes et conseils relevés à se séminaire avaient pour but d’impulser une nouvelle dynamique aux secrétaires fédéraux et de sections dans la manière de gérer le parti à la base.

Cette concertation était rehaussée de la présence du Secrétaire général adjoint chargé de la discipline, Ernest Ndassikoula.

Les conclusions issues du séminaire serviront de tremplin au prochain congrès du PDG fixé aux 13 et 14 mars prochains à Libreville.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES