Justice : Paris blanchit Biya dans une affaire de biens mal acquis

Le Parquet de Paris a jugé irrecevable le 26 février la plainte du Cri du conseil de la diaspora (CCD) camerounaise déposé le 2 février contre le président Paul Biya pour «recel de détournement de fonds publics». La décision de la justice française aurait été motivée par un manque flagrant d’indices des plaignants.

Accusé de «recel de détournement de fonds publics» par plusieurs ressortissants réunis autour du Cri du conseil des camerounais de la diaspora (CCD), le président Paul Biya a été blanchi par la justice française le 26 février.

Cette association lui reprochait d’avoir constitué en France un patrimoine immobilier de plusieurs centaines de milliards de francs CFA, financé par des détournements de fonds publics. Mais le parquet de Paris aurait estimé que la plainte du CCD déposée le 2 février manquait manifestement d’indices.

Selon plusieurs observateurs, le fait pour les plaignants de n’avoir pas indiqué la nature ces «biens mal acquis a pu constituer le rejet de ladite plainte». Ils indiquent en retour qu’on ne peut pas «exhorter le parquet de mener une enquête pour trouver ces biens immobiliers pour la raison qu’on est convaincu qu’ils existent tout simplement».

Le président du CCD, Célestin Djamen, précisait au moment de la saisine du parquet de Paris qu’il fondait leur action sur la conviction que «si une enquête était ouverte en France, cela permettrait de savoir enfin ce que détient monsieur Biya, qui vit dans le luxe avec sa famille alors que la pauvreté progresse sans cesse au Cameroun».

Il revenait au procureur ainsi saisi d’ouvrir une information judiciaire confiée à un juge d’instruction, de mener lui- même une enquête préliminaire ou de classer sans suite le dossier. Il a opté pour la troisième possibilité, qui ouvre selon l’association le champ à toutes sortes de conjectures, mêlant des soupçons de la main invisible de la nébuleuse Françafrique à l’inconsistance de la plainte en elle-même.

L’échec du CCD n’est pas le premier du genre. Une plainte déposée contre les présidents Denis Sassou Nguésso du Congo, Teodoro Obiang Nguema de Guinée-équatoriale et Omar Bongo du Gabon par Transparency international, avait été jugée irrecevable par le même Parquet de Paris.

Le 17 février, le Congrès américain a publié un rapport sur les opérations financières douteuses de plusieurs chefs d’Etats africains et de leurs proches. Le défunt président gabonais Omar Bongo et son fils qui lui a succédé, Ali Bongo, sont mis en cause dans ce rapport, ainsi que le fils du président équato-guinéen, Teodoro Obiang Nguema, et l’épouse de l’ancien vice président du Nigéria, Atiku Abubakar.

Publié le 02-03-2010 Source : lemessager.net Auteur : Gaboneco

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Coronavirus: l’Afrique face à la pandémie le samedi 6 juin

Selon Africa CDC, le Centre africain de prévention des contrôles des maladies, le continent recensait ce samedi 177 953 cas de Covid-19 et 4...

Covid-19 : l’hydroxychloroquine n’a « aucun effet bénéfique » sur les patients hospitalisés, selon l’essai Recovery

Les chercheurs en chef de l’essai britannique ont annoncé cesser le recrutement des participants à ce volet de l’étude. Les résultats préliminaires du plus grand...

L’hydroxychloroquine est «inutile» contre le Coronavirus, selon un essai clinique majeur

«Ce n'est pas un traitement contre le COVID. Cela ne marche pas», estime Martin Landray, professeur à l'Université d'Oxford et codirecteur de l'étude RECOVERY. Une...

Etats-Unis : Joe Biden sera officiellement le candidat démocrate à la présidentielle

Joe Biden a annoncé vendredi qu’il disposait de suffisamment de délégués pour sa nomination comme candidat des démocrates afin d’affronter Donald Trump lors de...

Gabon / Côte d’Ivoire : Les raisons de la nouvelle virginité de Laure Gondjout

L’ancienne médiatrice de la République gabonaise, Laure Olga Gondjout, a été naturalisée Ivoirienne par Alassane Ouattara, le 28 février 2020. Son fils, Talyane Chalobah...

Pétrole : l’OPEP et la Russie prolongent d’un mois leurs baisses de production historiques

Les pays exportateurs de pétrole tentent de soutenir la hausse des prix, qui ont connu un niveau historiquement bas pendant la crise sanitaire. Voilà une...

Suivez-nous!

1,335FansLike
125FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Gabon / Côte d’Ivoire : Les raisons de la nouvelle virginité de Laure Gondjout

L’ancienne médiatrice de la République gabonaise, Laure Olga Gondjout, a été naturalisée Ivoirienne par Alassane Ouattara, le 28 février 2020. Son fils, Talyane Chalobah...

Gabon: la Haute Cour invalide la suppression du CGC, du BCPSGE, de l’ANPAC et d’autres établissements publics

Marie Madeleine Mborantsuo lors de la rentrée solenelle de la Cour constitutionnelle le 15 janvier 2020 © D.R. C’est par cette phrase sans équivoque que...

Handball féminin gabonais : dans la pénombre

La situation du handball féminin au Gabon désole plus d'une personne. Jadis classé parmi les grandes nations africaines, son niveau a bien régressé, contrairement...

Moyen-Ogooué : 3e province la plus touchée après l’Estuaire et le Haut-Ogooué

Les cas de Covid-19 au Gabon se multiplient de plus en plus, depuis l'apparition de cette maladie, le 12 mars dernier dans notre pays. Chaque...

Il y a désormais 3 101 cas positifs au Covid-19 au Gabon

Ce vendredi, le Gabon a franchi la barre de 3 000 cas positifs au Covid-19 d’après les statistiques publiées par le porte-parole du Comité...