Dans le cadre de la visite d’Etat au Maroc du Président de la République, Ali Bongo Ondimba, la partie gabonaise et le Royaume chérifien ont procédé mardi à Tanger, au paraphe d’une série d’accords bilatéraux portant sur la formation professionnelle, les secteurs des mines, énergie et des ressources hydrauliques, de l’environnement  et du tourisme, rapporte ce mercredi le quotidien Gabon Matin.

En présence du Chef de l’Etat gabonais, du souverain marocain, Mohamed VI, et du Prince  Moulay Rachid, le ministre de la formation professionnelle, Léon Nzouba et le ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération, Taib Fassi Fihri, ont procédé, au Palais royal de Tanger, à la signature d’une convention de coopération qui favorise la formation professionnelle des Gabonais par la partie marocaine.
A la suite, le ministre des Affaires étrangères et de la Francophonie et de la Coopération internationale, Paul Toungui et son homologue marocain de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, Amina Ben Khadra ont paraphés trois accords de coopération, avant qu’un cinquième ne soit signé par le ministre de l’Economie, du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme, Magloire Ngambia et le ministre marocain du Tourisme et de l’Artisanat, Yassir Nnagui.

Ces accords bilatéraux qui s’inscrivent dans le prolongement de la coopération sectorielle (vieille  de trois décennies) entre les deux pays frères devraient ainsi permettre à la partie gabonaise de bénéficier de l‘expertise marocaine dans les domaines de la formation professionnelle, du tourisme et de l’écotourisme, qui  occupent une place de choix dans le « Gabon des services » prôné par Ali Bongo Ondimba.

Gabon Matin indique par ailleurs qu’entre 2000 et 2008, la coopération commerciale Gabon/Maroc est marquée par l’augmentation du volume des échanges. Il rappelle toutefois qu’un « déséquilibre » est observable au profit de la partie gabonaise qui occupe le 2ème rang sur la liste des pays subsahariens fournisseurs du royaume Chérifien, et la 10ème  au titre de ses clients.

Le quotidien précise que les exportations gabonaises vers le Maroc- principalement du bois, de produits d’origine animale et végétale-  sont estimées en 2008 à 290 millions de dirham. Pour la même année, le Maroc a quant à lui exporté 194 millions de dirham de produits industriels alimentaires et autre équipements industriels.

Au chapitre des échanges entre Ali Bongo Ondimba et Mohamed VI figurait notamment la question  de la « marocanité » du Sahara occidental. En effet, les deux pays souhaitent « un règlement pacifique du différend régional » qui vise à doter le Sahara « d’une autonomie dans ce cadre de la souveraineté, de l’unité nationale et de l’intégrité territoriale du Maroc ».

Aussi, en marge de ces travaux, le Chef de l’Etat recevait hier en après-midi le entre autres personnalités marocaines le premier ministre, Abbas El Fassi, le président de la Chambre des représentants, Mutapha Manouri.

Le Chef de l’Etat séjourne depuis lundi au Maroc pour une visite de travail à  l’invitation du Roi Mohamed VI. Cette visite est la première au Royaume chérifien depuis son accession à la magistrature suprême, le 16 octobre 2009.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here